Truks en vrak

Accueil > 2009 > janvier > Communiqué de Tarnac

Communiqué de Tarnac

17 janvier

dimanche 18 janvier 2009

Communiqué de Tarnac
dernière modification le : 17 janvier

Nous apprenons avec une grande joie la libération d’Yldune ce vendredi. Joie de la savoir dehors plutot qu’entre quatre murs, joie de voir la machinerie juridico-policière derailler toujours un peu plus.

Cette joie n’entame en rien notre colère.

Julien est encore derrière les barreaux.

Les charges d’"association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" pèsent encore sur les neufs personnes interpellées le 11 novembre, ainsi que sur les autres prétendus "anarchos-autonomes" arrêtés cette année.

Colère de ne pouvoir revoir nos amis "libérés", assignés à domicile dans des départements où ils n’ont rien à faire.

Inquiétude lorsque des personnes arrêtés a Paris, fichés par les RG, passent sous garde a vue anti-terroriste parce qu’elles connaitraient des personnes mis en cause dans "l’affaire de tarnac". Leur liberation sans aucune charge ridiculise les methodes policières mais demontre un acharnement bien réel dont il faut prendre la mesure.

Rage, et détermination, parce que nous avons le sentiment que cette affaire ne sert qu’a renforcer une pratique de terreur gouvernementale contre tout ceux qui refusent de se plier au nouvel ordre mondial.

Nous espérons que le soutien, et au delà, les multiples formes de résistance, n’iront qu’en s’amplifiant.

Les évènements de janvier dans toute la France et au-delà doivent commencer a élargir et approfondir les questions soulevées par "l’affaire de Tarnac".

Manifestation à Paris le 31 janvier, en soutien aux inculpés de l’antiterrorisme. Que viennent tous ceux qui ne se laisseront plus terroriser par un gouvernement aux abois.

De Tarnac,

Le comité de soutien aux inculpés du 11 novembre.


Voir en ligne : Communiqué de Tarnac

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.