Truks en vrak

Accueil > 2008 > novembre > Truks en vrak nov-déc 2008

Truks en vrak nov-déc 2008

samedi 6 décembre 2008, par b.bec

Salute,

Comme d’hab’ ou à peu près,
pour nous titiller le bulbe
une bonne trentaine de trucs disparates et pas tous rigolos,
"from the net", avec des redites c’est sûr, et des inédits j’espère...

à vos lunettes & bonne lecture - B.Bec - Vallée du Gers


 apéro

 La Guerre c’est la Paix,
 La Liberté c’est l’Esclavage,
 L’Ignorance c’est la Force.

 - Georges Orwell - 1984 -


 la "rince"

 "Lorsqu’un seul homme rêve ce n’est qu’un rêve. Mais si beaucoup d’hommes
 rêvent ensemble, c’est le début d’une réalité"
 Friedensreich Hundertwasser

 Pour les imbéciles qui, comme moi, ne savent pas exactement qui est M. Friedensreich Hundertwasser
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Hundertwasser
 http://www.kunsthauswien.com/deutsch/hundertwasser.htm


 Truc 001

IL Y A URGENCE !!!
Anafé, APDHA, Arci, ATMF, La Cimade, Gisti, Ipam, LDH-Belgique, Migreurop, Statewatch
Le Conseil des ministres de l’UE ne doit pas adopter la directive de la honte !
La directive retour - directive de la honte - votée par le parlement européen le 18 juin dernier, est soumise à l’adoption formelle du Conseil des ministres de l’Union le lundi 8 décembre 2008.
Alors que des milliers de citoyens, d’ONG, de syndicats, d’Eglises, se sont mobilisés pour demander aux responsables européens de rejeter un texte qui banalise et généralise une politique d’internement et d’expulsion des migrants en Europe, alors que de nombreux Etats d’Amérique latine et d’Afrique ont exprimé avec force leurs refus de tolérer de telles pratiques à l’égard de leurs ressortissants, la présidence française de l’Union européenne a décidé de faire adopter formellement cette directive par le Conseil de l’Union à la veille de la célébration du 60e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’Homme.
Au-delà de la violence du contenu de cette directive qui renie les valeurs fondamentales de l’Europe et de la date choisie, la méthode utilisée pour cette adoption est méprisante. Alors que le projet relève du Conseil Justice et Affaires intérieures présidé par M. Hortefeux, la directive devrait être adoptée le 8 ou le 9 décembre au cours :
• soit du Conseil des ministres « environnement » présidé par M. Borloo. Etrange conception de l’écologie que d’y inclure l’expulsion des sans-papiers !
• soit du Conseil des ministres « transports » présidé par M. Bussereau. Démonstration de la volonté de développer les expulsions collectives par charters ?
• soit du Conseil des ministres « affaires générales » présidé par M. Kouchner. Les Etats partenaires de l’Union européenne, en Afrique comme en Amérique latine apprécieront.
Nos organisations appellent tous leurs partenaires, en Europe comme en Afrique ou en Amérique à se manifester d’urgence auprès de leur gouvernement comme auprès du président de l’Union européenne pour qu’ils ordonnent le report et l’abandon de ce projet de directive.
Le 4 décembre 2008
Organisation signataires :
Anafé, APDHA, Arci, ATMF, La Cimade, Gisti, IPAM, LDH-Belgique, Migreurop, Statewatch.
http://www.gisti.org/spip.php?article1297


 Truc 002

Dérive sécuritaire.
Communiqué de la LCR.
La remise en liberté de trois des cinq emprisonnés du groupe de Tarnac par la cour d’appel de Paris ne fait que démontrer 
l’inanité de l’accusation de terrorisme, complaisamment colportée par les enquêteurs et le pouvoir politique. 
Ces arrestations à grands renforts de forces policières et très médiatisés sont un des signes d’une dérive sécuritaire et 
liberticide, galopante, de plus en plus affirmées. Que ce soit la scandaleuse et brutale arrestation d’un ancien directeur 
de publication de Libération, Vittorio de Filippis, accusé de diffamation, que ce soit la perquisition dans un collège du Gers 
avec des chiens policiers qui ne peut que traumatiser de jeunes collégiens, chacun de ces événements voient les libertés publiques 
mises à mal. N. Sarkozy porte une lourde responsabilité en la matière. Le discours sécuritaire, qu’il véhicule depuis plusieurs années, 
agrémenté d’agressions verbales, visant à stigmatiser tous ceux et toutes celles qui portent une parole différente de la sienne ne 
pouvait que déboucher sur une police, et parfois une justice, à son image. Fréquemment, des sans-papiers, des jeunes sont victimes 
des mêmes agissements dégradants dans l’anonymat le plus total. La LCR affirme sa totale solidarité avec les victimes de ces 
agissements inhumains. Les libertés publiques sont menacées. Il y a urgence à se rassembler pour les défendre.
Le 2 décembre 2008.
Voir aussi :
http://www.rue89.com/2008/12/03/autonomes-et-sabotages-retour-sur-une-enquete-tres-mediatique


 Truc 003

Elections prud’homales
Nette progression des syndicats combatifs en dépit de l’abstention organisée par le pouvoir
jeudi 4 décembre 2008 par Gérard Filoche
http://www.democratie-socialisme.org/spip.php?article1692

Oui, le pouvoir a tout fait pour organiser l’abstention à ces élections prud’hommes.
Pas un seul débat télévisé dans les médias de service public, pas une seule explication de masse
en direction des 19 millions d’électeurs concernés. Des millions de salariés ne savaient ni le motif du vote,
ni le lieu, ni comment voter.

Dans ces conditions qu’il y ait encore 4,7 millions de votants est un miracle extraordinaire et positif qui montre
l’attachement remarquable d’un nombre considérable de salariés au syndicalisme français. Vive le syndicalisme !
Honneur et courage aux syndicalistes dans le privé, des héros qui résistent à la chasse aux sorcières généralisée et
défendent les droits de 16 millions de salariés, le code du travail !

Il n’a pas été expliqué aux immigrés qu’ils avaient le droit de voter pour élire les juges de la république.
Il n’a pas été dit aux chômeurs qu’ils avaient le droit de voter.
Il n’a pas, été dit aux jeunes de 16 que des lors qu’ils avaient un contrat de travail ils avaient le droit de voter.
Il n’a pas été dit aux 8 millions de salariés des entreprises de moins de 50 salariés, soit 97% des entreprises, qu’ils avaient
le droit de quitter leur travail pour aller voter sans perte de salaire.
Les difficultés d’inscription sur les listes ont été aussi grandes que les fois précédentes.
Les lieux de vote sont demeurés des lieux aussi peu connus qu’avant.

Pire la presse de service public radio et télévision s’est comporté de façon à banaliser le vote et à encouragé l’abstention.
Un vrai tam-tam pro abstention !

Ce fut le cas pour France inter, qui le matin même n’informe pas sur le vote mais sur le “probable taux d’abstention”.
Toute la communication des plus grands médias était orientée sur l’abstention y compris les rares spots télévisés.
Sans omettre Le Figaro qui, la veille, explique que le scrutin coûte 90 millions et qu’il vaut mieux le supprimer vu
qu’il n’y a pas de participants ce qui est le point de vue explicite du Medef et de la droite.

.../...

la totale :
http://www.democratie-socialisme.org/spip.php?article1692


 Truc 004

un Laboratoire d’idées sur la Démocratie Directe en Europe
http://www.iri-europe.org/
L’Institut du Référendum et de l’Initiative citoyenne en Europe (IRI Europe) est un laboratoire d’idées transnational
consacré à la recherche et à l’éducation sur les procédures et les pratiques de démocratie directe moderne.
IRI Europe est une association à but non lucratif ayant son siége à Marburg/Germany

à télécharger en pdf :
Democratie directe 
Faits et arguments sur l’introduction de l’initiative et du référendum
Jos Verhulst & Arjen Nijeboer (98 p.) sur :
http://democratie.nu/algemeen/varia/directe_democratie_feiten_argumenten_en_ervaringen_omtrent_de_invoering_van_het_referendum.html

Chapitres :
1. Le pouvoir caché de la démocratie 
2. Qu’est-ce que la démocratie ? 
3. Fédéralisme, subsidiarité et capital social
4. L’être humain démocrate 
5. Les leçons de la Démocratie Directe en pratique 
6. Les objections possibles à la démocratie directe


 Truc 005

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 830 associations

Communiqué du mercredi 3 décembre 2008 - Contact : 06.64.100.333
 
Surcoûts du réacteur nucléaire EPR : EDF a menti lors du Débat public
 
- une électricité à 55 euros/MWh au lieu de 43 promis par EDF
- la décision de construire l’EPR peut encore être annulée
 
Lors du Débat public, EDF annonçait un MWh à 43 euros.
Le surcoût frôle donc les 30%... en attendant pire.

EDF reconnaît aujourd’hui (d’après Les Echos) que le réacteur nucléaire EPR, en construction à Flamanville,
dans la Manche, produira une électricité au prix de 55 euros par Mégawattheure, au lieu de 43 euros annoncés
par EDF lors du Débat public officiel (3 novembre 2005 - 11 avril 2006).
 
En effet, dans le document officiel d’EDF, qui a servi de base au Débat public, il est explicitement écrit :
"La tête de série EPR est compétitive face au cycle combiné à gaz. Son coût de revient (…) est de 43 €/MWh" (*)

EDF a donc ouvertement menti afin d’emporter la décision de construction de l’EPR. Le surcoût à ce jour frôle les 30%...
en attendant pire : en effet, au vu des multiples déconvenues rencontrées tant par Areva (EPR finlandais) que
par EDF (EPR de Flamanville), on peut s’attendre à de nouvelles réévaluations du coût de l’électricité qui
sera produite par l’EPR… s’il fonctionne un jour.
 
En effet, il est possible que l’EPR ne soit pas mis en service. Ce pourrait être du fait des nombreuses déconvenues
techniques qui pourraient tout simplement compromettre le fonctionnement de l’EPR. Mais il est aussi possible
d’annuler le chantier de l’EPR de Flamanville, qui n’en est qu’à son début. C’est en tout cas ce que propose
le Réseau "Sortir du nucléaire", afin d’investir dans les alternatives l’argent prévu pour l’EPR.
 
L’étude (**) "Un courant alternatif pour le Grand-Ouest", publiée en 2006 par le Réseau "Sortir du nucléaire",
montre qu’avec l’argent prévu pour l’EPR, il est possible de produire et économiser deux fois plus d’électricité que
celle qui serait produite par l’EPR, tout en créant 15 fois plus d’emplois. Il est clair que cette performance serait encore
plus impressionnante du fait des surcoûts de l’EPR. Il est encore temps pour la France de sortir de l’impasse nucléaire…
 
(*) Cf page 59 du dossier du Maître d’ouvrage, c’est-à-dire EDF :
http://www.debatpublic-epr.org/docs/pdf/dossier_mo/dossier_mo_interactif.pdf )

(**) http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=sinformer&sousmenu=brochures&soussousmenu=courant-alternatif&page=index  


 Truc 006 ______________________________
//////////////////////////

FICHIERS DE RENSEIGNEMENTS
Un fichage par couleur de peau à titre expérimental ?
NOUVELOBS.COM | 04.12.2008 | 21:14
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20081204.OBS4029/un_fichage_par_couleur_de_peau_a_titre_experimental_.html

Dans un projet de rapport au ministère de l’Intérieur, le groupe de contrôle des fichiers propose d’expérimenter 
un fichage des suspects d’infraction combinant "gamme chromatique" et l’origine ethnique.
Le groupe de contrôle des fichiers propose d’expérimenter un fichage des suspects d’infraction combinant couleur 
de peau et origine ethnique (c) Reuters
Le groupe de contrôle des fichiers propose, dans un projet de rapport au ministère de l’Intérieur dont l’AFP a eu 
une copie jeudi 4 décembre, d’expérimenter un fichage des suspects d’infraction combinant la couleur de peau 
et l’origine ethnique. Le président du groupe a démenti.
La place Beauvau a de son côté assuré jeudi dans un communiqué que "si cette proposition devait être faite, 
Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des collectivités locales, ne la retiendrait en aucun cas".
Michèle Alliot-Marie avait réactivé en septembre le groupe de contrôle des fichiers de police et de gendarmerie, 
à la suite du retrait du fichier policier controversé Edvige. Celui-ci s’était pas réuni depuis 2006.
Présidé par le criminologue Alain Bauer, le groupe a débattu notamment "sur les éléments les plus pertinents 
devant faciliter l’identification d’un individu suspecté d’avoir perpétré une infraction", peut-on lire dans son 
projet de rapport qui doit être finalisé lundi.

"Gamme chromatique"

"La question qui a fait l’objet de débats concerne la manière (de) caractériser une personne : doit-on utiliser 
l’appartenance vraie ou supposée à une origine ethno-raciale ou doit-on plutôt se servir d’une gamme chromatique ?", 
ajoute le projet de rapport.
Le groupe préconise "à la majorité" de retenir une classification qu’il avait déjà proposée dans un précédent 
rapport en 2006 intégrant dix "types" : méditerranéen et caucasien, africain/antillais, métis et autres, 
maghrébin, moyen-oriental, asiatique, indo-pakistanais, latino-américain, polynésien, mélanésien.
Cette classification reprend en l’actualisant les "types" retenus dans un logiciel baptisé "Canonge" utilisé par les 
policiers pour le signalement des personnes recherchées et intégré dans le "système de traitement des infractions constatées" (Stic).

"Expérimentation"

Le groupe de contrôle demande "la suppression du type ’gitan’" qui existe dans le logiciel Canonge.
Il propose aussi "à la majorité" une "expérimentation" pendant un an "sur un département incluant zone rurale 
et zone urbaine" d’un dispositif combinant "classification ethno-raciale et classification par gamme chromatique".
Cela "ne correspond a aucun élément du texte provisoire du rapport", a affirmé Alain Bauer dans une mise au point à l’AFP.
"La question qui a fait l’objet de débats" dans ce groupe "concerne effectivement la manière de caractériser une personne", 
a ajouté son président mais, a-t-il dit, "il a été constaté qu’aucune solution technique viable et consensuelle n’apparaissait 
sauf pour la suppression du type ’gitan’ qui ne correspond à aucun critère rationnel".

"Evolution progressive"

Dans l’introduction au projet de rapport qu’il a signée, Alain Bauer écrit pourtant qu’"une majorité de membres du groupe 
a souhaité une évolution progressive issue des recommandations du groupe de 2006 tout en acceptant le principe d’une 
expérimentation d’un nouveau système basé sur une grille chromatique proposé par une minorité de membres du groupe (dont son président)".
"Cette proposition montre la difficulté de mettre en place un outil utile pour les victimes, efficace pour les policiers, 
et qui ne heurte pas frontalement l’opinion publique dans l’idée qu’elle se fait de la lutte contre les discriminations", écrit également Alain Bauer. (AFP)



 Truc 007

Neuf enfants sur dix n’ont pas accès à un traitement contre le Sida
http://www.msf.fr/2008/11/28/1104/neuf-enfants-sur-dix-nont-pas-acces-a-un-traitement-contre-le-sida/

Sur dix enfants atteints du Sida, neuf n’ont pas accès aux traitements dont ils ont besoin.
MSF appelle à une plus grande disponibilité de diagnostics et traitements pédiatriques.
28 novembre 2008

Paris, le 28 novembre 2008 - Sur dix enfants porteurs du VIH/sida, neuf n’ont pas accès à des traitements anti-rétroviraux.

Pour Médecins Sans Frontières (MSF), gouvernements et bailleurs doivent rapidement augmenter les capacités diagnostiques
et de traitements pour les enfants.

Les plus affectés sont les jeunes enfants nés avec le virus. Sans traitement, la moitié d’entre eux mourront avant leur deuxième anniversaire.

Alors que près de 1,9 million d’enfants auraient besoin d’un traitement anti-rétroviral, seuls 200 000 ont aujourd’hui accès
aux médicaments dont ils ont besoin.

MSF appelle les gouvernements et bailleurs de fonds à étendre les capacités diagnostiques et augmenter considérablement
l’utilisation de médicaments pédiatriques en combinaison à dose fixe - une formule qui associe plusieurs médicaments en un seul comprimé.

« Grâce à l’introduction de ce comprimé facile à utiliser, nous avons pu augmenter considérablement le nombre d’enfants mis
sous traitement anti-rétroviral dans nos projets, explique le Dr Tido von Schoen-Angerer, directeur de la Campagne d’accès
aux médicaments essentiels de MSF.

Il est possible de traiter les enfants atteints du sida. Nous demandons aux gouvernements et bailleurs de faire preuve de plus
d’ambition et de ne plus abandonner à leur sort la majorité des enfants malades du sida. »

Dans les pays riches, le nombre d’enfants infectés par le virus a été drastiquement chuté grâce à la mise en place de programmes
efficaces de prévention de la transmission de la mère à l’enfant.

Ces 5 dernières années, près de 10 000 enfants de moins de 15 ans ont démarré un traitement par anti-rétroviraux au sein de
programmes MSF. 4 000 d’entre eux ont moins de 5 ans.

Le VIH chez l’enfant reste un problème qui touche principalement les pays les plus pauvres. Ainsi, les laboratoires ne sont pas
incités financièrement à développer des tests diagnostiques plus simples d’utilisation, ou de nouveaux médicaments contre le sida pour les enfants.

Ces cinq dernières années, près de 10 000 enfants de moins de 15 ans ont démarré un traitement par anti-rétroviraux au sein des
programmes MSF, 4 000 d’entre eux ont moins de 5 ans.

« Aujourd’hui, le traitement est possible, mais nous avons besoin de plus d’outils diagnostiques et de traitements adaptés aux enfants.
La plupart des médicaments n’existent qu’en version pour adulte, poursuit le Dr. Tido von Schoen-Angerer.

Les laboratoires pharmaceutiques doivent aujourd’hui mettre au point des formules pédiatriques facile à utiliser pour les différents
médicaments VIH. Sinon, c’est aux gouvernements qu’il appartiendra de les y obliger. »

Le manque de diagnostics simples entrave l’accès aux soins des enfants, car la détection de l’infection est un préalable indispensable
pour commencer un traitement précoce. Aujourd’hui, la seule méthode diagnostique existante pour les enfants de moins de 18 mois
est un test complexe et coûteux, basé sur l’ADN.

La grande majorité des enfants sont infectés par le VIH au cours de la grossesse, au moment de l’accouchement ou pendant l’allaitement.
Les efforts pour prévenir la transmission du virus de la mère à l’enfant sont indispensables. Et les 2 millions d’enfants vivant actuellement
avec le virus doivent avoir accès à un traitement adapté.

Pour plus d’informations : Julie Damond, +33 1 40 21 27 94 ou + 33 6 76 22 02 79


 Truc 008

Blocage de train de déchets nucléaires :
Appel à soutien aux 4 prévenus du GANVA

Le mardi 1er juillet 2008, au nom du Groupe d’Actions Non-Violentes
Anti-nucléaires, nous avons bloqué pendant 6 heures, au Molay-Littry
dans le Calvados, un train de déchets hautement radioactifs en
provenance d’Italie et à destination de La Hague.

Quatre d’entre nous sont cités à comparaître devant le tribunal
correctionnel de Caen, le mercredi 7 janvier 2009 à 13h30. Les faits qui
nous sont reprochés sont : présence sur les voies, dégradation et
entrave à la circulation.

Notre action pacifique et collective est complètement assumée car elle a
pour but d’alerter les populations du trafic incessant de matières
radioactives, alors que l’opacité, voire le mensonge, règnent autour de
ce sujet.

L’existence même de ces transports met en danger la vie des populations.
Ils sont d’autant plus inutiles qu’ils sont la conséquence du choix du
« retraitement », ce qui ne constitue en rien un recyclage. Aucune
solution concernant la gestion des déchets n’est acceptable -sûrement
pas celle de l’enfouissement- il est donc aberrant de continuer à en
produire.

Les populations n’ont jamais été consultées pour donner leur accord à
l’installation de l’industrie électro-nucléaire et encore moins pour
accepter, ou non, le transport de matières qui sont parmi les plus
dangereuses au monde.

Ainsi, comme bien d’autres avant et après nous, en organisant des
actions réfléchies, non-violentes et légitimes, nous refusons d’être
complices d’un crime contre l’humanité.

Quand tous les recours légaux ont été utilisés et que la démocratie
telle qu’on nous la propose ne permet plus l’expression d’une alerte
citoyenne, la désobéissance civile est légitime et doit être défendue.

°°°°°°°°°

Vous pouvez envoyer vos dons, déductibles pour 66%, à l’ordre de
CACENDR, avec inscription au dos du chèque « Soutien GANVA » (adresse :
Cacendr, 5 rue du 15 septembre 1944, 54320 Maxeville)

Si vous êtes une association, un parti, un syndicat... relayez l’appel
dans vos réseaux respectifs et faites-nous part de votre soutien moral
officiel.

Préparez-vous à un rassemblement le 7 janvier 2009 à Caen. Pour vous
tenir informés, contactez-nous à et
rendez-vous sur :
http://ganva.blogspot.com


 Truc 009

Création d’Éthique Citoyenne
Les membres fondateurs d’Ordinateurs-de-Vote.org ont créé l’association Éthique Citoyenne.
Après trois années consacrées à la mise en lumière de l’opacité des systèmes de vote électronique et après 
avoir obtenu le gel du déploiement des machines à voter (février 2008), il apparait nécessaire de préparer 
les défis qui s’annoncent (la bataille est loin d’être finie !) : Comment ? En donnant des moyens à tous les 
mouvements citoyens, associations et organisations qui œuvrent pour le maintien du vote transparent. 
En menant des études scientifiques et juridiques. En diffusant une culture de l’éthique auprès des magistrats, 
des enseignants, des hauts fonctionnaires, mais aussi en direction des scientifiques.
Il faut également forger des propositions de lois, et constituer des bases de connaissances juridiques ouvertes à tous.
Cette approche exige de mener et donc de financer des actions tout en restant indépendant des différentes forces 
politiques et économiques.
C’est pourquoi Ordinateurs-de-Vote.org soutient Éthique Citoyenne et demande à ses sympathisants d’adhérer 
sans tarder, marquant ainsi leur attachement à des élections réellement transparentes. En tant qu’adhérents, 
ils seront destinataires privilégiés des informations, analyses et études produits par l’association.
En ce moment : accès immédiat à la première étude menée en France sur la précision des machines à voter. 
Elle a fait du bruit dans le landerneau politique, la presse en a fait écho (Le Monde, Politis, France Soir, Le Nouvel Obs, etc.).
http://www.ethique-citoyenne.org/


 Truc 010

La puissance des pauvres, par Majid Rahnema et Jean Robert.
 
Un livre rare. Très rare. Si quatre milliards de pauvres sont aujourd’hui acculés à la misère, ce n’est pas nous disent 
les auteurs parce qu’ils n’auraient pas encore fait le saut vers l’économie de marché, mais parce que l’économie moderne 
les a brutalement déracinés, arrachés aux manières traditionnelles dont ils vivaient depuis des millénaires. 
Le diplomate iranien, ancien ministre du Shah, et l’enseignant au Mexique proposent un regard 
vraiment différent sur le monde. Un livre de référence, paru en octobre 2008.
 
289 pages, 22,50 euros, port offert.
www.ecologiste.org

http://fr.wikipedia.org/wiki/Majid_Rahnema
Majid Rahnema est diplomate et ancien ministre iranien né en 1924. Il a représenté l’Iran à l’ONU de 1957 à 1971.
Économiste, il travaille sur les problèmes de la pauvreté et les processus de production de la misère par l’économie de marché.


 Truc 011

Les Trinomes [K]académiques ont 20 ans...
[Ou la militarization des esprits depuis tout petit... jusqu’au plus grands, par le biais de notre éducation nationale...]

"Ils [les trinômes] ont pour vocation de concevoir les activités concourant au développement de la culture de défense, "
"l’esprit de défense est une attitude civique non limitée aux activités militaires"
.../...

[petit rappel de B.Bec : Issue de la Révolution française, "Liberté, Égalité, Fraternité" est la devise de la République française... tu/vous as-vez bien lu : Fraternité ! ... pas défense...
juste une question que je me pose : pourrions-nous encor, un jour, être fraternel avec l’autre, l’étranger étrange qui n’est pas exactement comme nous, si la culture de défense prenait le pas sur la culture toute bête ?]

Les principes d’un partenariat entre les ministères de la défense et de l’éducation nationale ont été posés par quatre protocoles d’accord successifs dont le dernier a été signé le 31 janvier 2007.
http://www.defense.gouv.fr/educadef/monde_educatif/textes_specifiques/protocoles_defense_education_nationale

 
> PROTOCOLE DU 31 JANVIER 2007

Le ministère de la défense et le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, ont signé le 31 janvier 2007 un protocole définissant de nouvelles orientations au partenariat Défense-Éducation nationale.

Faisant suite aux précédents protocoles de 1982, 1989 et 1995, ce document a redéfinit, après la suspension de l’appel sous les drapeaux, les actions communes aux deux ministères afin de faire de tout jeune Français un citoyen formé, inséré socialement et professionnellement, et engagé dans la vie de la nation.

Ainsi, le plan d’action élaboré conjointement par la direction de la mémoire du patrimoine et des archives du Secrétariat général pour l’administration (ministère de la défense) et la direction générale de l’enseignement scolaire (ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche), en concertation avec l’ensemble des armées, directions et services des deux ministères, se décline autour de trois objectifs majeurs

 * donner à l’enseignement de défense sa juste place dans la formation des futurs citoyens et dans la vie intellectuelle de notre pays
 * contribuer à l’emploi des jeunes et à l’égalité des chances
 * créer un dispositif de suivi et d’évaluation complet et cohérent

Pour la première fois, le protocole s’étend également aux coopérations en matière d’enseignement supérieur et de recherche.

Le protocole d’accord du 31 janvier 2007 constitue une feuille de route pour le partenariat "Défense – Éducation nationale" dans le respect des nombreuses initiatives locales nouées depuis de nombreuses années entre les autorités militaires et les autorités académiques.

> PROTOCOLES PRECEDENTS

Le premier protocole signé le 23 septembre 1982 donne l’esprit de la collaboration qui doit s’instaurer entre les deux institutions.
Il part du principe que l’éducation est un acte global, non réductible aux activités scolaires ; que l’esprit de défense est une attitude civique non limitée aux activités militaires.

Les mesures suivantes sont convenues

 * établissement de relations régulières
 * meilleure information des élèves et des militaires du contingent
 * développement d’actions visant à concourir au développement de l’esprit de défense dans les activités éducatives

Le second protocole signé le 25 janvier 1989 s’inscrit dans le même esprit que celui de 1982, le renforce et propose comme principe :
« l’école et la défense ont un même objectif : la liberté ».

Il décline les mesures suivantes

 * information sur le service national et les carrières militaires
 * formation des appelés du contingent (lutte contre l’illettrisme, instruction civique et apprentissage de langues étrangères)
 * possibilité pour les jeunes appelés compétents d’effectuer leur service national dans des tâches d’enseignement
 * formation des enseignants aux questions de défense
 * développement des enseignements de défense dans l’enseignement supérieur
 * création d’une commission « éducation nationale-défense »
 * officialisation et renforcement des trinômes académiques créés en 1987

Le troisième protocole signé le 11 avril 1995 propose toujours dans l’esprit des précédents de « faire travailler, davantage, ensemble, l’école et l’armée ».

Trois axes sont retenus

 * intégration l’esprit de défense dans les programmes
 * sensibilisation et formation des enseignants
 * coopération entre les deux ministères à travers les échanges de savoir-faire

Les mesures suivantes sont définies

 * rôle accru, au niveau national de la commission éducation nationale-défense
 * renforcement du rôle des trinômes au niveau académique
 * renforcer et généraliser la formation à l’esprit de défense, dans toutes les disciplines et à toutes les catégories de personnel (enseignants, formateurs en IUFM, personnel d’encadrement des établissements)
 * développement du partenariat dans les domaines de la lutte contre l’illettrisme, de la santé, de l’apprentissage des langues étrangères et de la validation des acquis professionnels


Sources :
Education nationale / site du haut fonctionnaire de défense et de sécurité


Mise à jour : 17/03/2008

en savoir plus :

Trinômes académiques  
 http://www.defense.gouv.fr/educadef/monde_educatif/formation/trinomes_academiques__1
 

Enseigner la culture de défense et de sécurité
http://eduscol.education.fr/D0235/accueil.htm

CONTRE L’ARMEE A L’ECOLE
Petit historique des rapports armée-école
http://www.cnt-f.org/fte/article.php3?id_article=1964


 Truc 012

Une majorité de maires néerlandais favorables à la légalisation du cannabis
http://mapinc.org/temp/17R2Zaeg4_0sc.html
AFP / 20.11.08 | 13h36

Une majorité de maires néerlandais de communes où sont installés des coffee shops sont favorables à une légalisation
de la chaîne de production et de vente de cannabis, indique jeudi le magazine professionnel Binnenlands Bestuur.

"Une majorité est favorable à la légalisation de la ++chaîne de drogues douces++. Ils veulent que cesse cette situation
ambiguë de tolérance par rapport à la vente, mais d’interdit sur la production et l’approvisionnement" de cannabis,
écrit cet hebdomadaire destiné aux dirigeants et aux fonctionnaires.

Cent six des 443 communes néerlandaises ont un ou plusieurs coffee shops sur leur territoire, soit un total de 702. S
ur les 88 maires qui ont participé à l’enquête téléphonique du magazine, 54 eux sont favorables à la légalisation
et neuf veulent l’interdiction des coffee shops.

Vingt-cinq maires veulent maintenir le système actuel dit de "politique de tolérance". Les Pays-Bas ont décriminalisé en 1976
la consommation et la possession de moins de cinq grammes de cannabis, dont la vente est autorisée dans des coffee shops
détenteurs d’une licence. La culture et la vente en gros sont en revanche interdits.

"Les maires n’utilisent pas par hasard le mot légalisation, même si cela est actuellement impossible en vertu des traités internationaux
auxquels les Pays-Bas ont adhéré. Certains estiment par exemple que le gouvernement devrait défendre le système appliqué
aux Pays-Bas devant les Nations unies", a expliqué à l’AFP l’un des auteurs de l’enquête, Sandra Oldshoorn.

Cette enquête est publiée à la veille d’une réunion de maires néerlandais à Almere (centre) vendredi, consacrée aux problèmes
provoqués par le "tourisme de la drogue".

Deux municipalités proches de la frontière belge, Roosendaal et Bergen-op-Zoom, ont annoncé la prochaine fermeture de leurs
huit coffee shops, dans l’espoir de mettre fin aux nuisances provoquées par les 25.000 touristes de la drogue belges et français
qui s’y rendent chaque semaine.

La ville de Maastricht (sud-est) veut de son côté déplacer ses sept coffee shops de son centre-ville vers la frontière pour mettre
fin aux nuisances que provoquent les touristes.

Selon l’enquête de Binnenlands Bestuur, peu de maires se plaignent de nuisances. Seules les municipalités proches de la frontière
belge ou allemande semblent être affectées par l’afflux d’étrangers.


 Truc 013


Message original --------
Sujet :
Bilan positif de la journée "Ni nucléaire, ni effet de serre"
Date :
Fri, 05 Dec 2008 13:50:33 +0100
De :
Jocelyn Peyret <jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr>

Bonjour,

La journée nationale "Ni nucléaire, ni effet de serre" du samedi 29
novembre, coordonnée par le Réseau "Sortir du nucléaire", a été très
bien relayée : 71 actions ont eut lieu partout en France mais aussi en
Allemagne, Canada et Tunisie !

Stands, déambulation, théâtre de rue, musique... les militants ont fait
preuve d’une grande imagination et d’une mobilisation rapide et
exceptionnelle.

Retrouvez des photos, vidéos, articles de presse et compte-rendus de la
plupart de ces actions sur :
http://ninucleaire-nieffetdeserre.org/spi.php?rubrique31

La Campagne "Ni nucléaire, ni effet de serre" se poursuit jusqu’au 31
décembre 2008 : commandez GRATUITEMENT des documents de campagne que
vous pourrez distribuer autour de vous, lors de stands, via des commerces...

N’attendez pas pour les commander maintenant :
http://boutique.sortirdunucleaire.org/

Je compte sur vous,

Très cordialement,

Jocelyn Peyret


Coordination nationale actions & groupes
Reseau Sortir du nucleaire
MDA - 67 rue St Francois de Sales
Boite L7
73000 Chambery
Tel : 04 79 36 13 19
Portable : 06 20 36 57 17
Fax : 04 79 33 95 88
Mail :
jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr
Web :
http://www.sortirdunucleaire.org
http://www.stop-epr.org


 Truc 014


Message original --------
Sujet :
Triste verite !
Date :
Fri, 5 Dec 2008 07:29:47 -0800 (PST)
De :
brigitte harle <...@yahoo.ca>

Pas mal celle-la !

mardi 2 décembre 2008
Stéphane Guillon - Une clé USB dans le rectum
http://www.radiofrance.fr/franceinter/chro/lhumeurde/index.php?id=73929
http://www.dailymotion.com/franceinter/video/x7l5ft_une-cl-usb-dans-le-rectum_fun


 Truc 015

Moscou et Caracas prêts à renoncer au dollar dans leurs échanges
11:08 | 27/ 11/ 2008
 
http://fr.rian.ru/world/20081127/118564203.html

CARACAS, 27 novembre - RIA Novosti. La Russie et le Venezuela pourraient renoncer au dollar américain
dans leurs échanges au profit de leurs monnaies nationales, a déclaré mercredi à Caracas le président russe Dmitri Medvedev.

"Nous avons discuté de la possibilité d’utiliser les monnaies nationales, le rouble et le bolivar, dans les échanges réciproques",
a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse à l’issue d’un entretien avec son homologue vénézuélien Hugo Chavez.

Les deux hommes ont également évoqué la création de réserves dans les deux monnaies.

Entre janvier et août 2008, les échanges entre la Russie et le Venezuela se sont chiffrés à 772 millions de dollars.

Selon M. Medvedev, les deux pays doivent signer dans les deux prochaines semaines un accord intergouvernemental
sur la mise en place d’une banque russo-vénézuélienne. "Nous attachons une grande importance à la création d’une
banque commune", a-t-il indiqué.

Selon Konstantin Vychkovski, directeur du département des relations financières internationales du ministère russe des
Finances, cette banque pourrait servir d’instrument pour financer des projets conjoints en Russie et au Venezuela
ainsi que les livraisons de pétrole.


 Truc 016

Euskal Herriko Laborantza Ganbara
(= « Chambre d’Agriculture du Pays Basque » en langue basque) est une association loi 1901
qui a pour objet le développement d’une agriculture paysanne et durable en Pays Basque.
Elle compte aujourd’hui 10 salariés et est forte du soutien de 1440 donateurs.

Euskal Herriko Laborantza Ganbara, qu’est ce que c’est ?

Les paysans basques membres de la Confédération Paysanne, majoritaires en Pays Basque mais
minoritaires dans le département -particulièrement bicéphale et artificiel- des Pyrénées-Atlantiques deman-
daient en effet depuis 10 ans une chambre d’agriculture spécifique du Pays Basque pour mener une poli-
tique favorable aux petites exploitations (majoritaires en Pays Basque) et promouvoir une agriculture pay-
sanne et écologiquement responsable.
 
La Chambre d’Agriculture officielle des Pyrénées-Atlantiques est en effet tenue par le lobby
FNSEA/grands maïsculteurs, favorable à une agriculture industrielle, favorisant la concentration en grandes
exploitations, l’irrigation intensive, l’usage toujours plus poussé des pesticides et ayant lancé le projet aber-
rant d’une usine de bio-éthanol fabriqué à base de maïs à Lacq.

Malgré le caractère largement majoritaire de cette demande (appuyée par 110 maires -toutes ten-
dances confondues- sur les 159 que compte le Pays Basque) et 10 ans de mobilisation ininterrompue, le
gouvernement va camper sur un refus intransigeant.
 
En janvier 2004, la branche locale de la Confédération Paysanne (qui s’appelle ici ELB) avertit le
gouvernement que s’il ne créée pas cette Chambre d’Agriculture du Pays Basque d’ici un an, c’est elle qui
le fera. ELB mobilise alors l’ensemble de la société civile du Pays Basque et le pari est tenu : Euskal Herriko
Laborantza Ganbara (EHLG) est créée le 15 janvier 2005, installée dans des locaux situés dans le petit vil-
lage d’Ainhice-Mongelos (64 220).

.../...

Aujourd’hui, le gouvernement veut interdire l’association loi 1901 Euskal Herriko Laborantza Ganbara,
qui défend l’agriculture paysanne et durable en Pays Basque*.

Le procès aura lieu le 29 janvier 2009 à Bayonne.

 En Savoir plus :
http://www.ehlgdoitvivre.org/

 Signer la pétition direct :
http://www.ehlgdoitvivre.org/?page_id=17


 Truc 017

Délinquance : l’UMP relance d’idée d’un dépistage des enfants
Reuters 01.12.08 | 16h14

PARIS (Reuters) - Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP, a relancé lundi l’idée d’un dépistage précoce des troubles
du comportement chez les enfants en bas âge afin de combattre la délinquance des mineurs.
Un précédent projet évoqué par Nicolas Sarkozy en 2006 s’était heurté à l’hostilité des éducateurs et psychologues.
"En 1945, un mineur sur 166 était mis en cause dans une affaire pénale, aujourd’hui c’est un sur trente, il faut réagir", 
a lancé Frédéric Lefebvre sur Europe 1.
Défendant la proposition de la commission Varinard d’abaisser la responsabilité pénale à 12 ans, le député a souhaité 
qu’on aille "sans doute un peu plus loin" sur la question de la détection précoce des comportements.
"Cela a été dans beaucoup de rapports, on dit qu’il faut le faire dès l’âge de trois ans pour être efficace", a-t-il expliqué.
Pour Frédéric Lefebvre, il ne s’agit pas d’outrance mais de prévention, car détecter à l’âge de trois ans "qu’un enfant a 
un comportement violent, c’est le servir."
"Il faut accompagner ces enfants dont on voit qu’ils sont en train de partir sur le mauvais chemin", a-t-il dit.
Le rapport Varinard, proposant d’avancer à 12 ans l’âge légal d’un possible placement en détention en France, a suscité 
la semaine dernière un flot de critiques, notamment du Syndicat de la magistrature (SM), classé à gauche.
Il a été rédigé par une commission de réflexion installée en avril par Rachida Dati pour réformer l’ordonnance de 1945 
sur la justice des mineurs.
Le rapport permet la prison à 12 ans en fixant la responsabilité pénale à cette âge, ce qui signifie qu’en-deçà ne seraient 
possibles que des mesures éducatives. Le système français actuel ne prévoit aucun âge, la responsabilité étant appréciée 
au cas par cas suivant le "discernement".
Des sociologues contestent la thèse d’une supposée hausse de la violence chez les jeunes, estimant au contraire que leur 
part dans la criminalité générale baisse.
Pour la sénatrice communiste Nicole Borvo, retenir une telle proposition "serait une provocation" après la vague de 
suicides dans les prisons et les critiques accompagnant l’action de Rachida Dati.
"La commission Varinard propose ni plus ni moins d’abandonner les principes fondateurs de cette justice", 
estime-t-elle dans un communiqué.


Gérard Bon, édité par Sophie Louet

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-37761487@7-37,0.html


 Truc 018

Michel Roger, de la Compagnie théâtrale Jolie Môme, et Ludovic Prieur,
animateur du webmedia associatif et coopératif hns-info.net, se
retrouvent mis en examen par un juge d’instruction du TGI de Paris pour
violation de domicile suite à une plainte de la Direction nationale de
la CFDT...

Le procès aura lieu le 11 décembre à 13h au Palais de justice de Paris,
14ème chambre correctionnelle

Pour l’historique voir :
http://www.cie-joliemome.org/spip.php?rubrique33


 Truc 019

Collectif pour l’indépendance de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)
 www.independentwho.info...


 Truc 020

Crise mondiale : Chavez propose une solution socialiste pour le monde
22:07 | 26/ 11/ 2008
 
http://fr.rian.ru/world/20081126/118559333.html

CARACAS, 26 novembre - RIA Novosti. Le leader vénézuélien Hugo Chavez a proposé, devant le sommet
extraordinaire de l’Alternative bolivarienne pour les Amériques, la voie socialiste comme moyen d’en finir avec
la crise financière internationale, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

"Certains leaders européens proposent de rénover le capitalisme. Je pense que le capitalisme doit être enterré pour
qu’il repose en paix. Je suis sûr, et je le déclare au nom du Venezuela, que la crise actuelle ne peut être réglée que
par la voie socialiste", a déclaré M. Chavez.

"Se trouve t-il quelqu’un dans le monde pour croire que Washington est capable de proposer un moyen
de sortir de crise ?" s’est interrogé M. Chavez.

Le leader vénézuélien a proposé de convoquer d’urgence l’Assemblée général de l’ONU et de lancer
"un dialogue planétaire entre le Nord et le Sud".

Les présidents bolivien Evo Morales, vénézuélien Hugo Chavez, hondurien Manuel Selaia, le vice-premier
ministre cubain Ricardo Cabrisas, et le président équatorien Rafael Correa participent au sommet.


 Truc 021

L’anti-terrorisme menace-t-il nos libertés ?

Maître de conférences en sciences politiques à l’Université Paris X-Nanterre, Laurent Bonelli
s’est spécialisé dans l’étude des discours publics sur le maintien de l’ordre et la répression.
Il est notamment l’auteur de La France a peur. Une histoire sociale de l’insécurité (La Découverte, 2008).
Aujourd’hui, ce chercheur de 38 ans publie avec d’autres un livre collectif intitulé Au nom du 11 septembre...
Les démocraties à l’épreuve de l’anti-terrorisme (La Découverte, 420 p., 23 €) : trente auteurs y analysent
les politiques anti-terroristes mises en place au sein des pays occidentaux, et les menaces que ces politiques
feraient peser sur les libertés des citoyens. Entretien.

http://www.dailymotion.com/related/x6pzhf_23-lantiterrorisme-menacetil-nos-li_news/video/x6pzkv_13-lantiterrorisme-menacetil-nos-li_news
http://www.dailymotion.com/related/x6pzhf_23-lantiterrorisme-menacetil-nos-li_news/video/x6pzkv_23-lantiterrorisme-menacetil-nos-li_news
http://www.dailymotion.com/related/x6pzhf_23-lantiterrorisme-menacetil-nos-li_news/video/x6pzeu_33-lantiterrorisme-menacetil-nos-li_news


 Truc 022

Un projet de loi sur l’audiovisuel inspiré par TF1
par Marie Bénilde
Alors que le projet de loi sur l’audiovisuel public tourne à la bataille parlementaire - avec l’examen de 850 amendements -, 
une question se pose : comment ce qui aurait pu passer pour une grande réforme de la télévision publique est-il en train de 
tourner au fiasco politique, démocratique et culturel ? Comment un projet qui avait la prétention d’édifier une BBC à la 
française est-il en train de se muer en parodie de l’ORTF ? Y répondre revient à identifier les causes profondes de la faillite 
du réformisme « sarkozyen » en matière de médias.
On se souvient de la genèse du projet de loi, le 8 janvier : une décision abrupte, prise sans concertation et plus ou moins 
soufflée par Alain Minc, conseiller occulte de l’Elysée. A l’appui, un livre blanc de TF1 suggérant dès le mois de décembre, 
parmi quatre propositions, la suppression de la publicité sur France Télévisions pour aider la première chaîne à faire face à une 
chute attendue de ses recettes publicitaires du fait de l’érosion de son audience.
C’est là qu’Alain Minc entre en scène : la télévision va permettre de refaire le coup de l’« ouverture », qui avait notamment 
entraîné l’arrivée de Bernard Kouchner au Quai d’Orsay. En d’autres termes, prôner une « télévision publique débarrassée 
des contraintes de l’audience », c’est annihiler tout marquage idéologique sur la question de l’audiovisuel public. Quoi de 
plus à gauche, quoi de plus révolutionnaire qu’une télé publique alignée sur le mode de financement de Radio France ? 
Bourdieu en a rêvé, Sarkozy l’a fait.
On se met alors à penser aux bienfaits que, bon an mal an, cette décision historique va entraîner. Fini les programmes qui 
singent ceux des télévisions privées pour soutenir la compétition publicitaire. Fini les jeux débiles, les émissions de divertissement 
abêtissantes, les séries américaines bon marché ou à forte audience... Une nouvelle vertu est rendue possible grâce à un cahier 
des missions et des charges de France Télévisions qui réclame davantage de programmes culturels, scientifiques, d’éducation 
ou de sensibilisation à l’idée européenne (...)
Lire la suite de cet article de Marie Bénilde.
http://blog.mondediplo.net/2008-11-28-Un-projet-de-loi-sur-l-audiovisuel-inspire-par
voir aussi :
http://television.telerama.fr/television/audiovisuel-public-retour-sur-un-amendement,36423.php


 Truc 023

OGM : Tous les essais 2006 fauchés par le Conseil d’Etat
http://www.confederationpaysanne.fr/ogm_tous_essais_2006_fauches_conseil_detat_23.php&actualite_id=1365

Communiqué de presse - 27 nov 2008

La Confédération paysanne et ses échelons départementaux ou régionaux vient enfin de se voir notifier à la suite
des recours déposés par le syndicat et d’autres intervenants [1] l’annulation par des arrêts successifs du Conseil
d’Etat dans les dernières semaines de toutes les autorisations d’essais OGM accordées en 2006.

Ainsi, Biogemma, Monsanto, Pioneer et Syngenta ont semé en 2006, 2007 et pour certains en 2008 des essais aujourd’hui dépourvus de base légale.

Des faucheurs ont été l’objet de condamnations au cours de différents procès : vont-ils être indemnisés pour les
contraintes et préjudices subis ou bien les décisions du Conseil d’Etat sont-elles des éléments nouveaux justifiant la remise à plat des procédures ?

La Confédération paysanne est satisfaite de la reconnaissance par le Conseil d’Etat du bien-fondé de ces recours
(imprécision sur la localisation des parcelles et impossibilités de mesures les effets immédiats et/ou différés sur l’environnement).

Cependant, elle constate, en le regrettant, que la célérité des disséminations d’OGM n’est pas compatible avec les
délais des procédures juridiques au fond alors que certaines juridictions locales avaient reconnu l’urgence en suspendant des essais en 2006.

Nous attendons des gouvernants qu’ils tirent toutes les conséquences de ces dernières décisions.
[1] France Nature Environnement – Association Santé Liberté Touraine – Association Mirabel – Lorraine Nature Environnement -


 Truc 024

...l’association DE FIL EN RÉSEAUX coordonne un noyau de 9 structures...
Associations, entreprises, coopératives... toutes impliquées sur le plateau de Millevaches,
elles cultivent la même envie de le maintenir vivant. Chacune avec ces spécificités, s’engage dans le développement local.
Ensemble, elles s’impliquent dans une démarche d’accueil de nouveaux habitants et d’accompagnement de porteurs de dynamique(s).

Vous souhaitez partager vos questionnements, confronter vos idées aux réalités du terrain...
Des espaces de rencontre divers vous sont proposés, vous pourrez y trouver une écoute et une connaissance du territoire adaptable à vos besoins.

http://www.defilenreseaux.org/


 Truc 025


Message original --------
Sujet :
Une nouvelle à diffuser pour aider Antidote Europe....
Date :
Thu, 25 Sep 2008 11:57:33 +0200
De :
Preborski Paquerette

Antidote Europe est une association à but non lucratif, créée par des
chercheurs issus du Centre national de la recherche scientifique (CNRS,
France), oeuvrant pour une meilleure prévention en matière de santé
humaine. Elle propose notamment une méthode d’évaluation de la toxicité
des substances chimiques sur des cellules humaines en culture, méthode
scientifiquement éprouvée et disponible aujourd’hui, et demande aux
autorités que l’on cesse de s’en remettre à des tests sur des animaux sans
pertinence pour l’homme.

http://www.antidote-europe.org

Voir aussi :
http://international-campaigns.org/smal/allocution_pro_anima.htm
http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/science_actualites/sitesactu/question_actu.php?langue=fr&id_article=5843


 Truc 026

" L’ONU a identifié sept tragédies à éliminer prioritairement. Ce sont les objectifs du millénaire à réliser d’ici à 2015 :
http://www.humanite.fr/2008-11-14_International_Jean-Ziegler-Cet-ordre-du-monde-n-est-pas-seulement

- éradiquer l’extrême pauvreté et la faim,
- assurer à tous les enfants en âge scolaire un enseignement de base,
- promouvoir l’égalité entre les sexes et l’autonomie des femmes,
- réduire la mortalité infantile, améliorer la santé des mères,
- combattre le sida, la malaria et d’autres épidémies,
- garantir la protection de l’environnement,
- établir un pacte mondial pour le développement.
 
Ces onjectifs ont été chiffrés à 82 milliards de dollars annuels sur cinq ans.
Depuis 2000, l’occident dit qu’il n’a pas d’argent.
Or, le 12 octobre dernier, à l’Elysée, en trois heures et demie, les 27 pays de l’Union Européenne ont libéré 1700 milliards 
d’euros pour le crédit interbancaire et pour augmenter la plancher du capital propre des banques de 3% à 5%.
Pour éliminer les sept tragédies qui frappent les pays du tiers-monde, il suffirait de 1% de ces 1700 milliards.
Cet ordre du monde n’est pas seulement meurtrier, il est absurde.
 
Jean ZIEGLER, ex-rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation, membre du comité consultatif du conseil des droits de l’homme de l’ONU.
Plusieurs livres à son actif, dont "L’empire du mal" et "La haine de l’Occident".

Voir aussi
 http://www.fsd74.org/spip.php?breve345


 Truc 027

Police, bavures, délinquance policière, TASER qui tue.
Ce blog rassemble des articles sur la délinquance policière trouvés dans la presse.
Etat des lieux qui est loin d’être exhaustif
car beaucoup de bavures échappent à la Presse.

http://policiers.over-blog.com/


 Truc 028

Des scientifiques misent beaucoup sur la marijuana pour réduire les troubles de la mémoire

Actualité publiée par CommentCaMarche le jeudi 20 novembre 2008 à 18:30:00
http://sante-medecine.commentcamarche.net/actualites/des-scientifiques-misent-beaucoup-sur-la-marijuana-pour-reduire-les-troubles-de-la-memoire-107961-actualite.php3

Une étude de l’Ohio State University, publiée le 19 novembre, révèle contre toutes attentes que la marijuana
peut ralentir le vieillissement cérébral et même stimuler la formation de nouveaux neurones. Les scientifiques
vont même jusqu’à avancer l’idée que créer un médicament aux propriétés proches de cette drogue - non légale -
pourrait prévenir ou retarder la progression de la maladie d’Alzheimer.

La THC, principale substance contenue dans la marijuana, permettrait - du moins à petite dose - de lutter contre
des inflammations du cerveau et de contribuer ainsi à favoriser le développement de la mémoire.

Les études réalisées avec un médicament synthétique à base de THC se sont révélées concluantes sur les animaux,
notamment sur des rats dont trois zones cérébrales ont été activées sous l’effet de ce médicament. La zone de l’hippocampe,
qui correspond à la mémoire courte, a clairement été suractivée lors des tests.

L’objectif final poursuivi par ces scientifiques américains est de systématiser l’usage du THC dans le traitement d’Alzheimer.
Ces derniers oeuvrent actuellement à trouver les composantes qui permettraient de conserver les deux principales vertus
du tétrahydrocannabinol à savoir soigner les inflammations et favoriser une régénérescence cérébrale.

Voir aussi :
http://www.cannaweed.com/news/article-1468-scientifiques-misent-beaucoup-marijuana.html


 Truc 029

Naomi Klein : La Stratégie du Choc

Qu’y-a-t-il de commun entre le coup d’état de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989,
l’effondrement de l’Union soviétique, le naufrage de l’épopée Solidarnösc en Pologne, les difficultés rencontrées par
Mandela dans l’Afrique du Sud post-apartheid, les attentats du 11 septembre, la guerre en Irak, le tsunami qui dévasta
les côtes du Sri-Lanka en 2004, le cyclone Katrina, l’année suivante, la pratique de la torture partout et en tous lieux -
Abou Ghraib ou Guantanamo, aujourd’hui ?
Tous ces moments de notre histoire récente, répond Naomi Klein, ont partie liée avec l’avènement d’un « capitalisme du désastre. »
Approfondissant la réflexion entamée avec son best-seller, No Logo (Actes Sud, 2001) Naomi Klein dénonce, ici, documents à l’appui,
l’existence, depuis plus d’un demi-siècle, de stratégies concertées pour assurer la prise de contrôle de la planète par les multiples tenants
d’un ultralibéralisme qui a systématiquement mis à contribution crises, désastres ou attentats terroristes - et qui n’a pas hésité,
du Chili de Pinochet à Guantanamo - à recourir à la torture sous diverses formes pour substituer aux acquis des civilisations et
aux valeurs de démocratie la seule loi du marché et la barbarie de la spéculation.
 
http://www.dailymotion.com:80/relevance/search/naomi+klein/video/x61ckm_naomi-klein-la-strategie-du-choc_news


 Truc 030

Des maires néerlandais réclament un projet pilote de culture de cannabis
http://www.encod.org/info/MAIRES-NEERLANDAIS-VEULENT-LA.html
Source : AFP

21.11.08

Trente maires néerlandais, réunis vendredi à Almere (nord-est d’Amsterdam), ont appelé le gouvernement
à autoriser des projets pilotes de culture de cannabis pour mettre fin à la criminalité organisée qui se cache
derrière l’approvisionnement de leurs coffee shops. "Il est nécessaire de passer à la régulation et au contrôle
de la production et de la vente" de cannabis, affirment ces maires dans un communiqué.

Leurs exigences seront adressées aux ministres de la Justice, de la Santé et de l’Intérieur. "Il faut commencer
en organisant et surveillant un projet pilote", indique le communiqué publié par l’Association des communes
néerlandaises (VNG) qui organisait la rencontre. L’association espère exposer ses demandes "avant Noël"
aux ministres concernés.

Selon une étude, une majorité de maires néerlandais des 106 communes où sont installés des coffee shops sont
favorables à une légalisation de la chaîne de production et de vente du cannabis. Les Pays-Bas ont décriminalisé
en 1976 la consommation et la possession de moins de cinq grammes de cannabis, dont la vente est autorisée dans
des coffee shops détenteurs d’une licence. La culture et la vente en gros, qui servent à approvisionner les 700 coffee
shops du pays, sont en revanche interdits. Le maire d’Eindhoven (sud) Rob van Gijzel a annoncé vendredi à Almere
qu’il mettrait en place un site de production de cannabis dans sa commune. Sa récolte servira à fournir les coffee
shops auxquels il a octroyé une licence.

La réunion d’Almere, surnommée "sommet de l’herbe" par les médias néerlandais, a été organisée à l’initiative du
maire de Maastricht Gerard Leers, qui veut déplacer les sept coffee shops de son centre-ville vers la frontière pour
mettre fin aux nuisances que provoquent les touristes de la drogue belges et français. Deux municipalités proches
de la frontière belge, Roosendaal et Bergen-op- Zoom, ont annoncé la prochaine fermeture de leurs huit coffee
shops, pour les mêmes raisons.


 Truc 031

Les moutons ont quand même cet avantage sur l’homme
qu’on les conduit à l’abattoir
sans leur parler patriotisme ou promesse d’un monde meilleur.

Citations de Jean Gouyé, dit Jean Yanne
[ J’me marre (2003) ]

http://www.dicocitations.com/


 Truc 032

Guantanamo à la française.
http://www.lepost.fr/article/2008/12/03/1345014_guantanamo-a-la-francaise-feuille-de-chou-et-mediamenteurs.html

La Feuille de Chou l’avait écrit dès le lendemain du 11 novembre : les prétendus terroristes épiciers de Tarnac,
ce n’était que du vent ! Une vaste manipulation politico-médiatique qui était vouée à s’effondrer, tant, dès les
premiers moments, il apparaissait pour n’importe qui sachant lire un article de presse, rédigé par la police,
et tenant lieu d’ “information” dans presque tous les médias, que les gentils épiciers de Tarnac n’avaient absolument
rien à voir avec quelque caténaire que ce soit et encore moins avec des réseaux terroristes internationaux.

Il a fallu près de trois semaines aux médiamenteurs pour rectifier le tir, (on attend leurs excuses !) certains ayant procédé
par étapes, au point de tourner leur veste insensiblement de jour en jour. On n’en cite aucun, pour ne pas leur faire de pub.
On peut s’interroger sur le fonctionnement des médias en général, et en particulier sur l’écho qu’ils ont donné une fois de
plus à ce qui relève d’une construction probablement émanant de telle officine sinon du ministère de l’intérieur même,
tant Mme Alliot-Marie était en pointe.

A quoi servent les médias traditionnels ? A vendre de la pub, entrelardée de désinformations ?

En attendant, même si des inculpés ont été libérés [hier], il en reste deux emprisonnés, et tous restent inculpés.

Libérez les deux emprisonnés de Tarnac !

Levée des inculpations !

Alliot-Marie, démission !

http://www.lepost.fr/article/2008/12/03/1344940_2-militants-d-ultragauche-toujours-en-prison-une-defaite-du-droit.html


 Truc 032

NO MEANS NO : Tous à Bruxelles avec les Irlandais qui disent Non au Traité de Lisbonne
le 11 décembre 15H place Schumann (côté petite rue de la Loi) et 19H meeting à Pianofabriek
(rue du Fort, 35 à 1060 Bruxelles)

http://www.notremotadire.be/


 Truc 033


Original Message -----
 Michel Collon // michel.collon@skynet.be
 

C’était bien Ben Gourion...

Hier soir, 3 décembre, j’ai participé au débat de Ce Soir ou jamais sur France 3 : Iran, Irak, Proche-Orient : que va faire l’Amérique ? Durant ce débat que vous pouvez visionner à :

 Débat Moyen-Orient
j’ai cité une déclaration cynique et significative de Ben Gourion, fondateur de l’Etat d’Israël en 1948. Mes contradicteurs défenseurs d’Israël ont affirmé que "mes sources étaient fausses" et que la citation ne serait pas de lui.

Après vérification, la citation est bien de Ben Gourion, la voici au complet en original :

"Si j’étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C’est normal ; nous avons pris leur pays. Il est vrai que Dieu nous l’a promise, mais comment cela pourrait-il les concerner ? Notre dieu n’est pas le leur.
Il y a eu l’antisémitisme, les Nazis, Hitler, Auschwitz, mais était-ce leur faute ? Ils ne voient qu’une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela ?"
David Ben-Gourion, premier ministre israélien, cité par Nahum Goldmann dans "Le Paradoxe Juif", page 121

Mes contradicteurs, n’ayant pas d’arguments sur les faits, ont utilisé une méthode mesquine classique : semer le doute sur un point de détail pour détourner l’attention du fond du problème. Vous trouverez ici plus bas une petite sélection de déclarations colonialistes et racistes, comme on peut en trouver chez tous les grands dirigeants israéliens.

Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont témoigné leur soutien. Et surtout je leur demande de nous envoyer les meilleurs articles, témoignages et analyses sur l’injustice faite aux Palestiniens. Pour diffuser dans notre sélection hebdomadaire d’articles. Pour contrer les mensonges, "nous sommes tous des journalistes".

MICHEL COLLON
Avec l’équipe Investig’action
www.michelcollon.info

LA PENSEE DES DIRIGEANTS D’ISRAËL :

" Lorsque nous aurons colonisé le pays, tout ce que les Arabes seront capables de faire, sera de détaler tout autour comme des cafards drogués dans une bouteille ". Rafael Eitan (chef d’état-major israélien). New York Times (14 avril 1983).
" Les Palestiniens sont comme des bêtes marchant sur deux pattes ". Menahim Begin (premier ministre), discours à la Knesset, cité par Amnon Kapeliouk, Begin et les bêtes. New Statesman (25 juin 1982).
" Nous marchions dehors, Ben-Gourion nous accompagnant. Allon répéta cette question, qu’est-ce qu’on doit faire de la population palestinienne ? Ben-Gourion agita sa main dans un geste qui voulait dire : “Conduisez-les en dehors” ! " Mémoires de Rabin, publié dans le New York Times (23 octobre 1979).
" Il n’y a pas semblable chose que les Palestiniens, ils n’ont jamais existé ". Golda Meir, premier ministre israélien, 15 juin 1969
" C’est le devoir des leaders israéliens d’expliquer à l’opinion publique clairement et courageusement, un certain nombre de faits qui ont été oubliés avec le temps. Le premier est qu’il n’y a pas de sionisme, de colonisation, d’État Juif sans l’éviction des Arabes et l’expropriation de leurs terres ". Yoram Bar Porath, Yediot Aharonot (14 juillet 1972).
" Des villages juifs furent construits à la place des villages arabes. (...) Il n’y a pas un seul endroit construit dans ce pays qui n’ait pas eu une ancienne population arabe ". Moshe Dayan, ministre de la Guerre, adressé à The Technion Haifa, rapporté par Ha’aretz (4 avril 1969).
" Nous devons tout faire pour nous assurer que les Palestiniens ne reviendront jamais, les vieux mourront et les jeunes oublieront ". David Ben-Gourion dans ses mémoires le 18 juillet 1948 (page 157)

MICHEL COLLON


Fin des Truks

Ce message envoyé à un peu plus de 4500 adresses n’est pas un spam.

 Conformément à la loi et aux règlements de la CNIL, l’envoi de truks en vrak ne peût être considérés comme un message de publicité commerciale (spams).

 NB. Si tu/vous ne souhaites(z) plus recevoir de truc en vrac :
 mailto:b.bec@free.fr ?subject=Retrait_liste_Truks_SVP

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.