Truks en vrak

Accueil > 2011 > février > Délinquance juvénile : non au « tout sécuritaire », oui à la prévention

Délinquance juvénile : non au « tout sécuritaire », oui à la prévention

maire-info.com | 14 Février 2011

lundi 14 février 2011

14 Février 2011

Dans un rapport remis jeudi 10 février au Premier ministre, le député Jacques-Alain Benisti, député du Val-de-Marne, maire de Villiers-sur-Marne, s’oppose à la « logique répressive du tout sécuritaire » et préconise plutôt « une vraie politique de prévention sur le terrain » pour lutter contre la délinquance des jeune.

Dans ce rapport, l’élu du Val-de-Marne propose ainsi de créer une nouvelle catégorie pénale spécifique pour les jeunes majeurs (18-25 ans) afin que ces derniers, « pas toujours majeurs dans leur tête », puissent par exemple rester dans des centres fermés, qu’ils sont aujourd’hui obligés de quitter dès leur 18e anniversaire. Le député du Val-de-Marne s’oppose donc totalement à l’abaissement de la majorité pénale, proposé par Christian Estrosi et un certain nombre de ses collègues UMP. « Il y a un vrai débat en interne. C’est ce qui fait la richesse de l’UMP », dit-il. « Je pense qu’au contraire, il faut accepter qu’on a des gosses de 23 ou 24 ans qui ne sont pas encore adultes. Il faut que la chaîne pénale prenne en compte cet élément-là. C’est la ligne des centristes de l’UMP, dont je fais partie ».

Il faut, selon lui, « refuser une logique du tout sécuritaire », qui s’est avérée inefficace. « Il n’y a pas de secret. La solution pour éradiquer la délinquance, c’est d’élaborer une vraie politique de prévention sur le terrain avec tous les acteurs » autour du « chef d’orchestre » qu’est le maire.

Parmi les mesures présentées dans son rapport, Jacques-Alain Benisti propose de développer des mesures alternatives aux peines d’emprisonnement, telles que des mesures d’éloignement assorties d’aménagement de peine, et de rendre obligatoire l’école maternelle dès trois ans.

Source : AFP


Transmis par Plume collectifs locaux anti-délation

Mon, 14 Feb 2011 16:48:12 +0100


Voir en ligne : Délinquance juvénile : non au « tout sécuritaire », oui à la prévention

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.