Truks en vrak

Accueil > 2010 > octobre > Les chrétiens évangéliques, ces amis d’Israël

Les chrétiens évangéliques, ces amis d’Israël

Serge Dumont - jeudi23 septembre 2010

samedi 2 octobre 2010

Des chrétiens évangéliques brandissent des drapeaux israéliens et américains à Jérusalem. (AP)
Des chrétiens évangéliques brandissent des drapeaux israéliens et américains à Jérusalem. (AP)

Des milliers de « chrétiens sionistes » sont venus à Jérusalem témoigner leur soutien à l’Etat hébreu et aux colons. Un lobby important pour le gouvernement israélien

« Shalom peuple élu, que la paix soit sur toi. » Eperdus d’admiration pour Israël, Hildegarde et Stanislas W., un couple de chrétiens évangéliques venus d’Allemagne, ont passé la journée de mercredi à arpenter les rues de Jérusalem pour y rencontrer leurs « frères juifs ». Ils n’étaient pas les seuls puisque 5000 autres « chrétiens sionistes » venus de cent pays différents et représentant environ 600 millions de personnes sont réunis actuellement dans la cité sainte.

Objectif ? Célébrer le 30e anniversaire de l’Ambassade chrétienne internationale de Jérusalem (ICEJ), le siège de leur mouvement auquel Israël a d’ailleurs accordé le statut de la légation diplomatique, mais également confirmer le soutien de l’organisation à la politique de l’Etat hébreu ainsi qu’aux colons de Cisjordanie.

« Israël représente une goutte de lumière dans un océan d’obscurantisme violent », assène Roberto Pilos, un évangéliste philippin qui prétend également pratiquer une médecine naturelle ancestrale. « Je ne comprends pas que l’on puisse nier le lien historique et même charnel qui unit le peuple juif à la terre promise, poursuit-il. Ce lien est tellement évident qu’il ne prête pas à discussion même si les Palestiniens affirment avoir été spoliés. Nous aidons Israël de toutes nos forces et nous disposons de contacts partout dans le monde. Nous agissons loin des médias et de sa langue de bois. Nous, c’est aux gens de la rue que nous nous adressons. »

Une aide que les dirigeants de l’Etat hébreu ne négligent pas, puisque depuis le début des années 1980 tous les chefs de gouvernement israéliens ont fait acte de présence aux congrès de l’ICEJ. « Quels merveilleux amis vous faites. Dommage que tout le monde ne soit pas aussi fidèle », s’est ainsi exclamé Benyamin Netanyahou l’année dernière.

Malgré sa puissance, l’ICEJ n’est pourtant qu’un maillon parmi de nombreux autres dans la constellation d’organisations évangéliques constituant le lobby « chrétien sioniste ». Aux Etats-Unis, la force de frappe de ces derniers est d’ailleurs plus importante que celle de l’Aipac – le lobby pro-israélien uniquement composé d’organisations juives – puisque les premiers disposent de plusieurs chaînes de télévision privées et de journaux. S’y ajoutent des milliers de comtés locaux ainsi qu’un maillage d’ONG couvrant principalement le monde anglo-saxon.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.