Truks en vrak

Accueil > 2012 > janvier > Pax Americana : 472.000 vétérans souffriraient d’un « syndrome du Viet Nam (...)

Pax Americana : 472.000 vétérans souffriraient d’un « syndrome du Viet Nam »

| affaires-strategiques.info | lundi 23 janvier 2012

lundi 23 janvier 2012

aaa

2811 crimes violents commis par des GI’s en 2011


Dans un rapport qui vient de paraître, l’armée américaine fait état de lourds traumatismes dont souffriraient les soldats de retour d’Irak ou d’Afghanistan. Tout comme les vétérans du Viet Nam, un certain nombre d’entre eux serait en proie à des montées d’angoisse ou de dépression, ce qui expliquerait, selon l’armée, l’exacerbation de violence dont ces derniers feraient preuve, qui se caractérise notamment par des viols de civils.


aaa
Les blessures psychologiques subies par les soldats en Irak et en Afghanistan peuvent causer d’énormes dégâts après leur retour au pays. Crédits photo : Maya Alleruzzo/APN


Le document, publié par la commission sur la santé et la discipline de l’armée américaine, révèle que pas moins de 2811 crimes violents auraient été perpétrés par des GI’s en 2011, sur le sol américain ou sur des bases à l’étranger, soit un crime toutes les trois heures. Parmi ces derniers, la moitié serait de nature sexuelle, et leur nombre serait en constante augmentation ; l’armée indique qu’ils auraient quasiment doublé depuis depuis 2005.

L’armée recense 32.000 blessés au front, mais ce chiffre ne tient pas compte des dommages psychologiques. Une estimation a donc été faite, indiquant que près de 472.000 vétérans souffriraient de maux comparables à ceux rangés derrière l’appellation « syndrome du Viet Nam » : insomnies, cauchemars, difficultés de concentration seraient donc le lot quotidien de centaines de milliers d’anciens soldats, ainsi poussés à commettre des actes de violence, parfois envers eux-mêmes (suicide), mais souvent envers les autres.

Pour l’armée, la propagation de ce type de violences viendrait de la longueur de ces guerres. Car, exception faite du Viet Nam, où ils ont connu leur premier et plus cuisant échec, jamais les États-Unis n’ont maintenu de troupes mobilisées si longtemps sur des lieux extérieurs de conflit.


Sources :
- Rapport de l’armée américaine
- Explosion des crimes sexuels dans l’armée américaine
(Le Figaro.fr - 20/01/2012)

Voir aussi :
- Moins de suicides dans l’armée américaine mais plus de crimes sexuels
levif.be - vendredi 20 janvier 2012
- Un viol toutes les 3 heures dans l’armée américaine
slate.fr - 12/12/2011
- Un rapport interne torture l’armée américaine
agircontrelaguerre.free.fr - jeudi 27 mai 2004
- Le "Syndrome de l’Otan" : armes, profits et mensonges...

iacenter.org - 17 Janvier 2001


Voir en ligne : 2811 crimes violents commis par des GI’s en 2011

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.