Truks en vrak

Accueil > 2011 > octobre > On pourrait en rire…

On pourrait en rire…

| entreleslignesentrelesmots | jeudi 20 octobre 2011

dimanche 23 octobre 2011

aaa

A BROOKLYN, DES PANCARTES EN YIDDISH DEMANDENT AUX FEMMES DE S’ECARTER QUAND LES HOMMES VIENNENT A LEUR RENCONTRE, SELON LE SERVICE DES PARCS

Les employés communaux ont retiré des pancartes d’un quartier hassidique de Brooklyn demandant aux femmes de s’écarter pour laisser passer les hommes. Mais le Service des parcs a indiqué que l’enlèvement des pancartes n’a rien à voir avec leur contenu. Il est tout simplement illégal d’accrocher des pancartes sur les arbres de la rue.

Tirsh Bertuccio, porte-parole du parc : Nous ne savons pas qui a accroché ces pancartes. Les grandes pancartes ont commencé à faire leur apparition, depuis plus d’une semaine. Le message en Yiddish indique : « Chères filles juives. Vous êtes priées de vous écarter quand un homme s’approche ». Ces pancartes en plastique, vissés dans les arbres, gênaient les habitants du quartier, et ont été retirées. ‘’Les pancartes ne gênent personne,” dit Abraham Klein, 18 ans.” Les hommes et les femmes ne vont pas ensemble. C’est juste notre religion’’. Faye Greenfeld, 70 ans, dit que les pancartes sont ‘’du domaine privé’ -Bien qu’elles soient accrochées sur la voie publique-. ‘’On nous enlève notre liberté de parole ‘’ dit-elle. Aucune indication ne figure sur le panneau, mais en discutant avec le voisinage, il s’avère qu’elles auraient été accrochées par un groupe rabbinique pur et dur.

Deborah Feldman, ayant appartenu auparavant à la communauté hassidique et auteur du livre : ‘’ Non -orthodoxe, le rejet scandaleux de mes racines hassidiques ‘’, dit que personne dans le quartier où elle vivait avant n’aurait été surpris par ces pancartes. ‘C’est une pratique commune dans toutes les communautés hassidiques : Ecartez-vous quand un homme vient de la direction opposée et s’approche de vous. Elle ajoute que les pancartes ont été accrochées pour couper court au comportement rebelle des femmes. C’est une façon qu’a la communauté de rappeler qu’il faut rester dans le rang, pour ainsi dire ; Feldman a rappelé que les mêmes pancartes existent dans des fiefs hassidiques tels que Kiryas Joel et New Square et qu’elles n’ont pas fait la une dans les journaux comme à Williamsburg. ‘’Il n’y a rien de nouveau. Ces pancartes attirent l’attention parce que nous sommes à Brooklyn et que Williamsburg n’est plus une bulle isolée.’’

The new Yorker daily News, 11 Octobre 2011


Voir en ligne : On pourrait en rire…

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.