Truks en vrak

Accueil > 2011 > juillet > Manifs, police, calibre 7,62 et lapins !

Manifs, police, calibre 7,62 et lapins !

Netmamou | mediapart.fr | 20 juillet 2011

dimanche 24 juillet 2011

Hier, un ami m’a prévenu qu’on
parlait de mon blog sur Rue 89...

Je vais donc voir et je tombe sur
le titre de mon billet du 4 juillet " Manifs : ils
pourront nous tirer comme des lapins !
",
 classé

dans la catégorie des " hoax" (
lien ici
).

 
Diable ! Le titre de mon billet aurait de quoi" faire frémir" le journaliste en question ?

Il faut donc que j’explique mon titre. Et d’abord : pourquoi des lapins ?
Question : vous avez déjà vu, vous, aller à la chasse au lapin avec des grenades lacrymogènes et des taser ?
Immangeables qu’ils seraient, les lapins ! Donc, pour les lapins, il faut des fusils.
 
Mais pour les humains ? Ainsi, la police pourrait utiliser des armes de guerre en temps de paix sur le territoire national ? Rappel : le décret du 1er juillet est signé par le Premier ministre F.FILLON, le ministre de l’Intérieur 

C.GUEANT, et le ministre de la défense et des anciens 
combattants G.LONGUET.


J’apprends que les armes à feu
sont autorisées dans les manifestations depuis 1935. Fort
bien. Et que la prochaine Gay Pride ne serait

pas

menacée

. Ouf ! J’avais peur... Mais s’il s’agit
des manifestants, des pas contents de la politique du
Gouvernement ... Alors là, tout serait permis ?


C’est bien joli tout ça, mais ça ne répond toujours pas à la question " Pourquoi ajouter à la panoplie habituelle cette arme de guerre agréée par l’OTAN, d’une portée de 800 mètres et pourquoi  maintenant  ?

Pour compléter mon information, je
cherche du côté des Traités européens. Je vais à la Charte
des Droits fondamentaux, qui a valeur contraignante depuis
le

Traité

de Lisbonne

, bien qu’elle ne soit qu’une annexe.
Et je lis l’article 62 :


 Article 62 - Droit à la vie
Commentaire1 de la CIG sur cet article ( visible seulement lorsque l’on passe la "souris")
1. Toute personne a droit à la vie. 2. Nul ne peut être condamné à la peine de mort, ni exécuté. 

C’est le commentaire 1 de la CIG 

qui est intéressant . La CIG, c’est la Conférence
Intergouvernementale qui réunit les ministres des Affaires
étrangères. Notamment vers la fin, ceci :


" La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire :
a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale
b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue.

Jusqu’ici, tout va bien. On est dans la rubrique bien connue des "faits divers".. Mais vient l’alinéa suivant :
 
c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.

Alors là, je m’interroge... C’est quoi, une émeute, une insurrection ? Et QUI décide qu’il s’agit d’une émeute ou d’une insurrection ? 

Mais ... Laissons cette question en suspens, et revenons à l’article de Rue89....
" Les tirs à balles réelles doivent être précédées de trois sommations"... Alors là, avec un fusil d’une portée de 800 mètres ... soit les flics sont recrutés avec un excellent organe ( vocal bien sûr), soit ils tirent en l’air 3 fois , et c’est carrément du gaspillage ! Et puis, entre nous... Vous les avez déjà entendus, dans une manif, dire (trois fois !) " Nous vous demandons de vous arrêter ?"

 Autre condition : pour utiliser ces armes de guerre : " Si des violences ou des voies de fait sont exercées contre eux, ou s’ils ne peuvent défendre autrement le terrain qu’ils occupent".

 Monsieur, auriez-vous une liste exhaustive des " voies de fait" en question ? Où ça commence, et où ça finit, les voies de fait ? Laissées à l’appréciation de qui ? Et puis, le " terrain qu’ils occupent"... C’est comme les tranchées, à Verdun ? La guerre, quoi !

Vous nous présentez le réponse d’un juriste qui, lui, évoque la Gay-Pride. C’est amusant. En vous l’appropriant, vous faîtes fi de la réalité du Pays. Or la réalité, c’est la crise économique, sociale et politique.
 
A partir de là, quand on arme jusqu’aux dents des gens qui sont payés pour maintenir "l’ordre social existant", le risque est grand qu’ils fassent ce qu’ils voudront ou ce qu’on leur dira de faire.
Parce que le rapport de force leur est - pour le moment- favorable.

Permettez que, en tant que
citoyenne, je m’interroge
...


à propos des munitions pour fusil à répétition de précision de calibre 7,62 × 51 mm

7,62 × 51 mm OTAN
wikipedia.org


Cartouches de 7,62 OTAN comparés à une pile R6

En 1954, sous l’influence des États-Unis, l’OTAN adopte, pour les fusils d’assaut et mitrailleuses moyennes, un nouveau calibre : le 7,62 x 51 mm OTAN. L’uniformisation des munitions des armes des membres de l’OTAN est aujourd’hui effective, pour tous les types d’armement. En conséquence, la FN Herstal s’empresse d’adapter le FAL qu’elle vient de concevoir pour la nouvelle munition qui est aussi adoptée pour les HK G3 et US M14. La munition est appelée également 7,62 N, 7,62 mm NATO ou même .308 Winchester dans les pays anglo-saxons. La nouvelle munition est toutefois critiquée pour sa puissance excessive pour une arme légère. Le tir automatique est difficilement contrôlable et la taille des munitions limite à la fois la contenance des chargeurs à 20 coups mais aussi le nombre de munitions qu’un soldat peut emmener en opération. Ainsi, les armées japonaise et espagnole utilisèrent des versions sous-chargées de la 7,62 OTAN.

La dénomination "7,62X51" se décompose ainsi :

  • 7,62 étant le diamètre interne du canon mesuré à "plat de rayures". L’ogive elle, est de ce fait sur-calibrée afin d’atteindre le fond des rayures et de s’en imprégner pour permettre la rotation.
  • 51 étant, en millimètres, la longueur de l’étui hors ogive.

L’appellation .308, provient du nom commercial de la munition, et se traduit par le diamètre exact de l’ogive en pouce, soit 7,82 mm. La différence entre la .308 et la 7,62x51 OTAN tient au nom commercial et à la dénomination militaire mais aussi de la tolérance des cotes lors de la fabrication. En effet, la munition sous sa dénomination militaire a une "marge" de tolérance plus élevée lors de sa fabrication que la munition civile.

pour lire la suite sur wikipedia.org : "Munitions pour fusil à répétition de précision de calibre 7,62 × 51 mm"

consulter sur legifrance.gouv le Décret n° 2011-795 du 30 juin 2011 relatif aux armes à feu susceptibles d’être utilisées pour le maintien de l’ordre public


Voir en ligne : Manifs, police, calibre 7,62 et lapins ! ( suite)

Messages

  • Voici ce que j’ai pour ma part répondu en quelques mots à Maître Éolas :

    L’esprit des lois est une babiole réflexive pour intellectuel en panne de concepts amphigouriques et de théories filandreuses. La réalité, elle, est beaucoup plus abrupte et meurtrière. Pascal déjà l’expliquait parfaitement : Faute de fortifier la justice, on justifie la force. Maître Éolas, hélas, oublie ce critère déterminant qui fait toute la différence entre les pseudos bonnes intentions et la sanguinolente réalité vécue par les révoltés, insurgés et autres soulevés de toutes époques et de toutes causes.

  • Pour info c’est un calibre 308winchester et pas du 7,62 x 51 que la gendarmerie et la police utilise dans les fusil de precision leger en cas de MO. Ce n’est donc pas un calibre otan (militaire).

    Ensuite c’est pas nouveau les GM utilise le fusil frf1 de calibre 7,62 depuis des annees deja... Pour ce qui est des CRS ils avaient du calibre 5,56 pour la ruger.

    Et l’utilise cette arme uniquement en cas de LD a une distance d’engagement de 300m maximum.

    Pourquoi un nouveau fusil. Simplement parce ce que le frfa devenait trop vieux. Et la ruger police n’etait pas suffisament precise.

    Cdlt.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.