Truks en vrak

Accueil > 2011 > avril > Fukushima et cancers : 417.000 cas supplémentaires sont prévus d’ici 2061 (...)

Fukushima et cancers : 417.000 cas supplémentaires sont prévus d’ici 2061 dans la seule zone contaminée des 200 km.

Isabelle | spiritsoleil.com | samedi 9 avril 2011

dimanche 10 avril 2011

Le professeur Chris Busby secrétaire scientifique de l’European Committee on Radiation Risk (ECRR), a dévoilé les résultats de la première étude scientifique concernant la projection (provisoire au 01 04 2011) des calculs et du chiffrage de l’incidence des cancers à prévoir suite aux retombées des particules radioactives dans certaines régions du Japon.

Utilisant les données des valeurs de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique et des sites internet officiels japonais, l’ECRR a employé deux méthodes pour estimer les nombres de cas de cancers dans certaines zones contaminées. L’ECRR a comparé ces résultats aux évaluations dérivées de la modélisation de l’ICRP (International Commission on Radiological Protection) Cette étude d’évaluation scientifique a été réalisée en utilisant les bases de la "Tondel méthode" qui sont issues des travaux du Professeur Martin Tondel chercheur à l’ université de Linköping (Suède) dont le groupe de chercheurs a réalisé une étude pilote sur l’incidence radiations/cancers sur la période de 10 ans post Tchernobyl.

Les critères d’études sont essentiellement basées sur les différences (variations) des niveaux de la contamination de la terre par les particules et la constatation comparative des maladies qui ont augmenté de 11% pour chaque 100 kBecquerels de retombées de particules radioactives par m² de surface de terre.

Le professeur Chris Busby a appliqué cette méthode aux facteurs correspondants à la zone jusqu’à 100 kilomètres des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima où l’AIEA a rapporté, en moyenne, 600kBq de radioactivité par sq.m (kBq/m²). Il est recensé une population de 3,3 millions de personnes réparties dans la zone des 100 kilomètres, le résultat prévoit pour cette zone en 10 ans une augmentation de 66% de cancers au delà du taux de pré-accident normal. Ceci implique les chiffres suivants : 103.329 cancers supplémentaires seront dus aux expositions dans la zone de Fukushima entre 2012 et 2021.

En application de la méthode scientifique "Tondel" comprise sur l’anneau entre 100 km et 200 km de Fukushima, la population est de 7.8 millions, mais avec une concentration inférieure des retombées de particules radioactives, les calculs aboutissent à 120.894 cancers supplémentaires qui doivent être prévus d’ici 2021.

En ce qui concerne les résidents permanents qui ont fait le choix de rester dans la zone de confinement et suivante (celle au-delà des 20 km à l’origine, avec extension de 20 à 30 km début avril en zone d’exclusion) et qui n’avaient pas obligation d’évacuation, les chiffres des cancers s’étableront à 224.223 en dix ans.

La deuxième méthode de calcul d’évaluation est dérivée des facteurs de pondérations conseillés par l’ECRR sur la base des différentes manières auxquelles les différents radionucléides se comportent dans les systèmes biologiques. Les résultats de cette méthode prévoient 191.986 cancers supplémentaires dans le cercle de 0 à 100km et 224.623 dans l’anneau externe. La moitié de ces derniers cas de cancers seront extériorisés probablement dans les dix premières années et le reste entre 10 et 50 ans.

Pour les résidents permanents (ceux qui n’auront pas évacués la zone et hors zone d’exclusion de 30 km) et qui seront les plus impactés, les taux et les chiffres selon la deuxième méthode seront de 416.619 cas de cancers dont 208.310 apparaîtront dans les dix premières années. Il est constaté une bonne concordance des résultats entre les deux méthodes. La méthode de l’ICRP prévoit aussi 6158 cancers additionnels en 50 ans en supplément parmi les 2,5 millions de cas de cancers prévus normalement dans la population irradiée au-dessus des normes sur cette période, ces évaluations sont des certitudes acquises scientifiquement de façons indéniables.

L’information en live : www.cartoradiations.fr
Radiation et Protection : www.next-up.org/

* Par Isabelle | samedi, avril 9 2011 | 19:40


Voir en ligne : Fukushima et cancers : 417.000 cas supplémentaires sont prévus d’ici 2061 dans la seule zone contaminée des 200 km.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.