Truks en vrak

Accueil > 2008 > octobre > Truks en Vrak d’octobre 2008

Truks en Vrak d’octobre 2008

lundi 13 octobre 2008, par b.bec

 Salute,

 Comme d’hab’ ou à peu près,
 pour nous titiller le bulbe
 une bonne vingtaine de trucs disparates et pas tous rigolos,
 glanées sur le net, avec des redites c’est sûr,
 quelques pétitions et des inédits j’espère...

 à vos lunettes & bonne lecture - B.Bec - from the Gers Valley


apéro

 La Guerre c’est la Paix,
 La Liberté c’est l’Esclavage,
 L’Ignorance c’est la Force.

 - Georges Orwell - 1984 -


Truc 000

Afin d’exprimer une inquiétude forte devant les mesures de plus en plus liberticides à l’encontre de l’usage de l’internet
et la techo-surveillance digne d’un roman d’Orwell, de nombreuses organisations à travers le monde ont appellé
à une journée d’action commune le 11 octobre 2008...

Déclaration commune contre la rétention de données
En tant qu’hébergeurs, la rétention des données de connexion nous est imposée par la directive 2006/24/EC de l’Union Européenne. Nous voulons sa suppression, car celle-ci instaure la surveillance préventive de toutes les communications électroniques : e-mail, appels téléphoniques et autres échanges numériques.

Imaginez que les services postaux gardent trace de toute personne vous envoyant du courrier ; quand ; qui ; comment ; oû. C’est exactement ce qui est en train de se passer sur l’Internet, en ce moment même !

En tant qu’intermédiaires techniques, nous sommes contraints de stocker ces données liées à vos communications. Cependant, il est hors de question que nous nous transformions en auxiliaires de police. Nous entendons faire tout ce qui est en notre possible pour ne pas contribuer à cette attaque contre la vie privée, et encourageons tout le monde à jeter du sable dans cet engrenage !

Nous continuerons à nous battre contre la rétention de données de quelque manière que ce soit, et soutiendrons celles et ceux s’efforçant de faire de même !

Signataires :
http://aktivix.org/http://all2all.be/http://alterezo.be/http://blacksec.org/http://brasil.indymedia.org/http://blogxpopuli.org/http://boum.org/http://cassiopea.org/http://domainepublic.net/http://effraie.org/http://espace4you.org/http://free.de/http://geeknode.org/http://globenet.org/http://hacklab.dk/http://herbesfolles.org/http://immerda.ch/http://lautre.net/http://linefeed.org/http://moviments.net/http://mutins.net/http://nadir.org/http://no-log.org/http://nodo50.org/http://open-web.fr/http://poivron.org/http://puscii.nl/http://rezo.net/http://riseup.net/http://samizdat.net/http://so36.net/http://squat.net/http://systemausfall.org/http://systemli.org/http://tachanka.org/http://toile-libre.org/ • ...

Plus d’informations sur les sites www.humanrights21.org (france) et https://wiki.vorratsdatenspeicherung.de (coordination mondiale).

Votre vie privée, si vous vous en fichez, vous en serez privé !


Truc 002

Pour que mes ancêtres dorment en paix !
par Alain Benajam*
http://www.alain-benajam.com/article-23010888.html

L’amalgame, établi par la puissance dominante et les médias, entre juifs et sionistes conduit à rendre les juifs du monde entier responsables des crimes de Tsahal. Par un cruel retournement de l’Histoire, les juifs qui s’étaient battus contre le racisme hitlérien se trouvent aujourd’hui assimilés à l’apartheid israélien. Pour Alain Benajam, il est urgent qu’ils se débarrassent des sionistes comme les Allemands se sont débarrassés des nazis.

2 octobre 2008

Je suis juif, mon épouse également et par conséquent mes enfants et petits enfants le sont. Je suis juif et à 63 ans, pour la première fois de ma vie je suis inquiet d’être juif.

Je suis inquiet car de nouveau dans l’histoire des juifs, il leur est attribué, dans leur ensemble des intentions de malfaisance. Intentions qui encore une fois dans leur pénible histoire les rendront responsables des pires maux pouvant accabler l’humanité.

Je suis juif, mais athée ce qui ne rend pas moins juif aux yeux des croyants. Ta mère est juive donc tu es juif me disent-ils. Je suis également juif aux yeux de beaucoup de non-juifs pour qui souvent être juif est appartenir à une race, ce qui est faux mais admis par le commun, il n’y a pas de races humaines. Je pourrais être juif malgré moi, mais j’assume. Il m’arrive d’aller à la synagogue faire le 10ème pour la prière quand mes amis me le demandent ; athée, je ne respecte pas moins la religion de mes ancêtres.

Je me souviens de ma grand mère née dans un « schtetel » du côté de Vilna en Lituanie qui me racontait comment les cosaques de Nicolas II traversaient le village au galop en sabrant ça et la hommes, femmes et enfants, comment elle devait courir se cacher dans les bois à leur approche. Dans son village on vénérait la France on disait « Heureux comme Dieu en France » dans son village on aimait les idées républicaines et révolutionnaires, on chantait La Marseillaise et L’Internationale en yiddish. Ma grand mère fut envoyée en France pendant que de nombreux membres de sa famille s’engageaient dans la révolution bolchevique. À Paris ma grand mère connu mon grand père, lui venait de Vilna également, il avait fait son service militaire en 1905 dans l’armée du tzar à Minsk, il en était devenu commun

iste.

C’est la raison pour laquelle j’ai coutume de dire que ma famille provient de la 8ème tribu d’Israël, les judéo-bolchéviques, tribu ayant fait beaucoup parler d’elle.

Pour moi donc être juif, c’était très tôt s’engager dans le combat contre les persécutions, le racisme, l’injustice.

Etre juif, c’était également suivre l’exemple de nombreux juifs qui en France, en Russie et dans le monde s’étaient engagés pour l’égalité des droits entre les hommes et par conséquent pour la République et la laïcité de l’État leur permettant ainsi de pratiquer librement leur religion.

J’ai toujours pensé que ma judaïté m’obligeait à m’engager pour le droit et la justice.

À 18 ans, j’ai naturellement adhéré au Parti Communiste Français ; à l’époque, parti prestigieux dont la plus part des cadres étaient issus de la Résistance. C’étaient de durs combattants ayant connu la terreur fasciste, le nazisme et l’antisémitisme. C’est le colonel Rol-Tanguy qui fit mon adhésion valeureux combattant en Espagne dans les Brigades Internationales, chef FTP sous l’occupation nazie puis chef des FFI parisiens ayant déclenchés l’insurrection victorieuse du peuple de Paris. Il n’a pas eu de mal à me faire adhérer.

À Paris au début des années 60, dans le 10ème arrondissement beaucoup de militants communistes étaient juifs, venus dans ce parti naturellement car il avait combattu leur persécuteur nazi. À cette époque, seul le PCF parlait de la solution finale, on y diffusait souvent le film d’Alain Resnais Nuit et Brouillard, on y écoutait Jean Ferrat qui chantait :
« Ils étaient vingt et cent ils étaient des milliers
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés. »

J’y ai connu mon épouse, juive également, venant d’une famille de combattants communistes d’origine polonaise. Dans sa familles on a laissé un lourd tribu au fascisme, massacrés, déportés, fusillés, on ne compte plus les médaillés pour fait de guerre contre l’occupant.

Dans ma famille, nous avons une longue tradition de combat contre l’oppression, des traditions que nous ont légués nos parents et que nous avons légué naturellement à nos enfants.

Dans ma famille, on ne parlait pas ou très peu d’Israël, c’était pour nous un pays étrange et étranger, nous étions Français, fier de l’être et surtout d’avoir combattu pour que vive la France. Personne n’a jamais eu la moindre idée d’aller s’installer dans ce pays. Dans ma famille, on a jamais aimé les théories sionistes, qui pour nous s’apparentaient au racisme honni. Naturellement et conformément à nos traditions nous avons pris fait et cause pour le peuple palestinien persécuté, par des juifs certes, mais des Israéliens qui nous étaient parfaitement étrangers. Etre juif pour nous n’est certainement pas constitutif d’appartenir à une nation. Laïques nous sommes et l’appartenance religieuse ou ethnique ne peut engendrer une appartenance nationale.

Français, nous avons pris le parti de l’opprimé contre l’oppresseur tout simplement.

L’esprit de la Résistance oublié avec la paresse du temps, le Parti Communiste est mort de sa belle mort, dans son lit, je l’ai donc quitté et j’ai rejoint Thierry Meyssan qui venait de fonder le Réseau Voltaire. J’ai apporté au Réseau Voltaire ma sensibilité et mon expérience du Parti Communiste fait de lutte contre l’impérialisme.

Le 11 septembre 2001 après midi, pour moi comme pour Thierry Meyssan, ce que nous voyions et entendions à propos des attentats nous avaient mis sérieusement dans le doute quand à une action de terroristes islamistes. Visiblement tout avaient été concocté pour faire accuser les musulmans dans le but de déclencher une guerre de civilisation. Le Réseau Voltaire a pris rapidement la position que tout le monde connaît et qui est maintenant partagée par une bonne partie de la planète. Face aux premiers éléments de notre contestation de la version officielle, incroyable, imputant comme responsable de ces attentats un homme connu pour avoir été un agent de la CIA, Oussama Ben Laden, le département d’état des USA, puis lui emboîtant le pas comme toujours, le monde politico-médiatique, nous accusa de négationnisme, révisionnisme e
t antisémitisme.

Ces terribles accusations se référaient à l’holocauste des juifs et semblaient nous dire que si nous contestions une version officielle, nous étions complices de ceux qui contestaient l’existence des camps de la mort, sombre rhétorique, clouant d’avance au pilori toutes critiques portées contre toutes versions officialisées de crimes.

La plus terrible des accusations ne pouvait être que rapidement lancée face à la stupéfaction d’avoir été aussi rapidement démasqué. Il fallait pour les auteurs de ces criminels attentats frapper très fort, le plus fort possible, c’était le « Frapper et terrifier » de leur doctrine de guerre asymétriques. Quoi de plus abject que de nier l’holocauste des juifs d’Europe. Le monde politico-médiatique s’est engouffré dans cette voie montrée par Donald Rumsfeld lui-même dans une intervention à la télévision.

La suite des événements nous donna raison, prenant prétexte de ces attentats les Anglo-saxons et leurs alliés sionistes se sont lancés dans une suite de guerres ayant déjà fait plusieurs centaines de milliers de morts sur plusieurs théâtres, Afghanistan, Irak, Liban et récemment Caucase, ils auraient bien voulu attaquer l’Iran, mais là les militaires états-uniens on dit stop, on arrête les frais, les militaires sont des gens sérieux qui savent ce que la guerre veut dire.

Les Anglo-saxons avaient pourtant prévenu dans un texte paru en 1996, Project for a New American Century qu’ils prendraient toutes dispositions pour s’accaparer la planète, ils suivent ou plutôt ils essayent de suivre leur plan de route, ou plutôt de déroute.

Afin de geler toutes critiques de leurs terribles méfaits, les Anglo-saxons crurent intelligent d’engager Israël et pourquoi pas tous les juifs dans leur nouvelle aventure impérialiste en se dissimulant derrière le tabou absolu de l’holocauste. Ils ont ainsi déployé la rhétorique simpliste et sinistre suivante : critiquer l’un des protagonistes de cette aventure, c’est être forcément antisémite, négationniste et révisionniste.

En 2006 ils ont engagé le respectable Centre Simon Wiesenthal pour accuser Hugo Chavez d’antisémitisme, j’ai pris la plume à l’époque pour fustiger ce massacre d’image [1]. Les sionistes sont sans vergognes et particulièrement irresponsables.

Comme cette rhétorique fonctionne parfaitement bien et ayant réussi à faire taire durablement même les simples critiques de leurs crimes, les Anglo-saxons avec leurs marionnettes et affidés ont étendu l’accusation jusqu’à ceux qui critiquent leurs alliés périphériques.

C’est ainsi que l’on retrouve ce type de rhétorique alambiquée à l’encontre d’un article écrit par Thierry Meyssan accusant Nicolas Sarkosy d’avoir été porté au pouvoir en France avec l’aide soutenue des Anglo-saxons ! [2]

Cette même rhétorique court dans la blogosphère à un nombre étonnant d’exemplaires

Une autre accusation de négationnisme a été également récemment portée par la nomenklatura politico-médiatique à l’encontre de Jean-Marie Bigard qui avait osé émettre publiquement des doutes sur la version officielle états-unienne des attentats du 11 septembre 2001.

La généralisation de ces accusations galvaudées, émises hors du propos initial à l’encontre de tout le monde et de n’importe qui, pour de simples buts de polémique politique, porte un grave préjudice aux juifs.

Cette généralisation, banalisée, édulcore la gravité de l’accusation et tend à la rendre inopérante. Déjà les négationnistes véritables tentent de se présenter comme des victimes et s’engouffrent dans la brèche. C’est bien ce qui était recherché, créer ce type d’amalgame pour anesthésier toutes critiques à l’encontre des criminels.

Et bien ceci est inquiétant et va à l’encontre de l’intérêt des juifs qui se doivent de garder ce tabou net et intacte afin que cet holocauste ne puisse un jour se reproduire.

Déjà les juifs se doivent de supporter les exactions israéliennes. Quand Tsahal envoie des bombes et des obus contre le peuple libanais tuant femmes et enfants avec inscrit sur les engins de morts : « De la part des juifs », c’est terriblement choquant pour moi et ma famille. Quand les sionistes tentent de créer un amalgame entre juifs et Israéliens, ceci ne peut qu’introduire une suspicion dans l’attachement des juifs de France à leur seule et unique patrie, la France.

Quand les sionistes israéliens se livrent à tous les crimes possibles, ayant soutenu par le passé l’apartheid en Afrique du Sud, puis les pires dictatures sud-américaines et encore récemment ont apporté leur aide au criminel géorgien Saakashvilli qui a donné l’ordre, nuitamment, d’écraser sous les tirs de roquettes GRAD (orgues de Staline) la capitale d’Ossétie de Sud faisant des centaines de morts. Quand les sionistes israéliens ont organisé chez eux un apartheid encore plus terrible que celui d’Afrique du sud, il est bien évident que les juifs ne peuvent être qu’inquièts.

Tous ces crimes perpétrés en leur nom !

Au moment ou la référence à l’holocauste est instrumentée d’une irresponsable manière pour faire taire tout opposant politique, au moment ou les Anglo-saxons et leurs alliés sionistes profitent de ce silence pour commettre plus de crimes encore, il y aura forcément un temps ou la réaction des opprimés finira par s’en prendre aux juifs et là je suis inquiet.

Le peuple allemand s’est débarrassé du nazisme.

Que les juifs du monde se débarrassent enfin du sionisme, ils retrouveront ainsi leur âme et leur vocation qui est de lutter contre l’oppression et mes ancêtres dormiront en paix.

Alain Benajam
Chef d’entreprise. Membre fondateur et administrateur du Réseau Voltaire.

//////////////////////////

Shlomo Sand : Comment le peuple juif fut inventé
diffusée le mercredi 17 septembre 2008
Professeur d’histoire contemporaine à l’université de Tel Aviv,
Shlomo Sand est l’auteur d’un livre détonnant qui remet en cause
la politique identitaire de son pays, Israël.
L’auteur y remet en question l’origine du peuple juif
et démontre comment celui-ci fut inventé sous la plume
d’historiens juifs du XIXe siècle.

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1503


Truc 003

Roselyne BACHELOT veut mettre un terme au plan maladies rares,
et le seul moyen de faire changer les choses c’était d’obtenir au moins 100000 signatures.
Cela ne marche que par internet. Il faut aller sur le site et signer. Ç’a ne prends qu’une minute.
Il reste peu de temps et nous avons déjà 164 400 signatures.
Un grand merci de bien vouloir aider, et faire circuler ce mail à un maximum de personnes.
 
http://fmo.fr/

 
http://www.maladies-orphelines.fr/FMO/PMR.asp


Truc 004

Le krach des moulins à vent
http://www.leplanb.org/medias/krach-du-liberalisme-les-vestes-se-retournent-4.html
L’ouragan financier navre les barons de l’information : ils avaient placé leurs euros en Bourse. Et ceux qui, dix ans plus tôt, célébraient « la dure et juste loi des marchés financiers » (Le Monde, 17.9.98) pestent à présent contre le capitalisme « immoral ».
« Depuis plus d’une décennie, les talibans du divin marché financier ont rejeté tous les avertissements, méprisé tous les contradicteurs et récusé toute tentative de régulation. Résultat : le divin marché a accouché d’un monstre comparable à la créature de Frankenstein, que personne ne parvient plus à maîtriser. » À la lecture de ces lignes signées Laurent Joffrin (Libération, 24.9.08), on se demande si leur auteur ne souffre pas du syndrome de Gilles de La Tourette, ce mal étrange qui pousse ses victimes à couvrir d’insanités leur entourage. En assimilant la finance à un procréateur de monstres, Joffrin injurie son papa spirituel, le banquier Édouard de Rothschild, qui l’a embauché avec amour en 2006, mais aussi Libération, dont il se vantait naguère d’avoir fait l’un des « instruments de la victoire du capitalisme dans la gauche (1) ». Hier encore, il réservait ses « avertissements » non pas au marché, mais à la « raideur anti-marché » des syndicats d’enseignants, accusés de vivre « dans la phobie du capitalisme et dans la détestation des valeurs de l’entreprise privée (2) ».
C’est l’un des effets les plus cocasses de la « crise financière mondiale » : les dindons du Parti de la presse et de l’argent (PPA), qui exaltaient la liberté du capital, s’insurgent à présent contre son manque de règles. Ainsi du Monde, qui dénonce les fonds spéculatifs dont la crise a rogné le rendement : « Les hedge funds sont le trou noir de la finance mondiale » (22.9.08). Le Plan B a immédiatement actionné sa base de données délicieuses (BDD) (3). Un an plus tôt, le même journal s’interrogeait dans son supplément « Argent » : « Faut-il avoir peur des hedge funds ? » Bien sûr que non, concluait alors Le Monde, puisque ces fonds – estimés à 1 760 milliards d’euros, soit une hausse de 700 % en dix ans – « sont indispensables au bon fonctionnement des marchés » (28.10.07).
La débâcle immobilière qui expulse des centaines de milliers d’Américains de leurs logements n’altère pas l’allant de la presse française. Comme en témoignent les archives du Monde sur cette période, les dindons ont continué de glousser joyeusement tant que leurs plumes restaient au sec. « Wall Stret bat un record, la crise semble déjà oubliée », titre ainsi Le Monde du 3 octobre 2007, avant d’annoncer : « Malgré la crise financière, les marchés émergents nagent dans l’euphorie » (14.10.07). Ils ne sont pas les seuls : « Les investisseurs ayant misé ces dernières années sur les fonds spécialisés dans le luxe ne l’ont pas regretté, tant le secteur affiche une santé éclatante » (9.12.07).

Le dindon qui pleure sa farce
Huit mois après le déclenchement de la crise des « subprimes », le quotidien vespéral s’inquiète de ce que « la récession américaine pourrait être l’une des plus graves depuis 1945 ». Mais il se rassure aussitôt puisque « les patrons du CAC 40 ne ressentent pas la crise » (21.3.08). Éric Le Boucher non plus, qui brame en tête de sa rubrique économique : « Non aux scénarios catastrophes ! » (23.3.08). À cette date, le coût de la crise s’élève à 945 milliards de dollars, selon une estimation du FMI que Le Monde, soucieux de « restaurer la confiance », évacue dans un articulet (8.4.08). En revanche, la proclamation par des experts surpayés de l’OCDE, au moment où la banque d’affaires Lehman Brothers entame sa descente vers la liquidation, que « le pire de la crise est sans doute passé » (4.6.08) bénéficie d’un gros article.
Car les économistes sont aussi nuls que les journaux qu’ils abreuvent. « Il n’y aura pas de krach en 2008 », assurait en janvier un expert de la Deutsche Bank, David Naud (Le Monde, 2.1.08). « Le pire est passé. C’est fini », tranchait quatre mois plus tard Patrick Artus, l’un des économistes chouchous du PPA (Challenges, 3.4.08). « Wall Street bien armée pour rebondir », titre au même moment La Tribune (3.4.08), tandis que La Vie financière pronostique un « redémarrage sur les chapeaux de roue » (4.4.08). Lorsque la dégringolade des banques américaines ne peut plus être ignorée, les calamars de l’économie ripostent en vaporisant un nuage d’encre : « La crise est l’une des conséquences des attentats du 11 Septembre », suppute Denis Kessler, PDG de Scor (Le Monde, 28.8.08), tandis qu’un économiste du Monde invite à « lire la crise actuelle à l’aune des cycles économiques », aussi naturels que les saisons.
Fin septembre, tandis que George Bush promettait 700 milliards de dollars à ses argentiers dans le besoin, les chaînes de radio et de télévision françaises – sans parler du Figaro et de L’Express – s’arrachaient George Soros, un richissime spéculateur américain qu’elles vénèrent pour son « franc-parler » et sa « clairvoyance ». « Vous aviez tout prévu ! » lui lance, admiratif, l’animateur « culturel » de France 3, Frédéric Taddei (18.9.08). Quatre mois plus tôt, l’homme qui avait tout prévu déclarait en effet : « La crainte que le système financier ne s’écroule n’a plus lieu d’être depuis le sauvetage de Bear Stearns et la capacité de se défendre qu’a démontrée Lehman Brothers » (Les Échos, 10.4.08).
Notes : 
1. Dans Les années Libé, film de Michel Kaptur, France 2, 2 juin 1993.
2. La Gauche bécassine, Laurent Joffrin, Paris, Robert Laffond, 2007.
3. Certaines des perles qui suivent ont été dérobées dans la vitrine de notre bijouterie universitaire Acrimed (www.acrimed.org). Des centaines de fourmis sardones envahissent actuellement les bibliothèques pour relever les palinodies du PPA dans tous les journaux et magazine d’« information ».

Le Plan B n°15 (octobre-novembre 2008)
http://www.leplanb.org/


Truc 005

> Objet : La crise des subprimes pour les débutants en BD !
>
> http://picasaweb.google.com/rue89.com/Babasubprime?pli=1#slideshow
>


Truc 006 ______________________________

L’Argent Dette de Paul Grignon (Money as Debt FR)

http://vimeo.com/1711304?pg=embed&sec=1711304


Truc 007 ______________________________

Politiques de l’emploi : 75% de cadeaux aux patrons
Le coût des politiques de l’emploi s’est chiffré à 33,1 milliards d’euros en 2006, selon la DARES, rapporte le journal Les Echos.

Ainsi, 19,5 milliards ont été dépensés pour les mesures générales d’allègement des cotisations sociales sur les bas salaires (entre 1 et 1,6 Smic), tandis que 13,6 milliards ont été destinés aux « dispositifs ciblés » (contrats aidés, formation professionnelle des demandeurs d’emploi et préretraites).

C’est net : depuis plusieurs années, l’essentiel du financement public pour l’emploi va dans les poches des entreprises qui pratiquent la modération salariale et usent d’emplois subventionnés. La préretraite ne concernant plus que 24.200 personnes aujourd’hui (- 32,4% sur un an), on mesure ce qui est laissé à la formation professionnelle des chômeurs...

Cet article provient de Actu > Chomage du 23 Sept 2008
http://www.actuchomage.org/ 

L’URL de cet article est :
http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=4015 


Truc 008

Le ministère annonce la suppression de 3000 postes enseignants des RASED.

L"Aide personnalisée" sert de prétexte à Darcos pour s’en prendre à l’aide aux élèves en difficulté.
 
Appel de 21 associations pour apporter son soutien à l’école :
http://www.uneecole-votreavenir.org/


Truc 009 ______________________________

Les droits des étrangers ne peuvent
se réduire à un marché
Pétition pour le retrait de la réforme ministérielle 
qui modifie les conditions d’intervention de la société civile
dans les centres de rétention administrative
Pour Signer la Pétition
Nous, signataires, à la suite de nombreuses associations, exprimons notre préoccupation concernant le contenu du décret du 22 août 2008 et de l’appel d’offres consécutif qui modifient les conditions d’intervention dans les centres de rétention administrative (CRA) quant à l’aide à l’exercice des droits des étrangers.
La mission telle qu’exercée jusqu’à ce jour par la Cimade auprès des étrangers retenus dans les CRA afin « de les informer et de les aider à exercer leurs droits » sera remise en cause par ces nouvelles dispositions :

> la réforme dénature la mission car l’assistance à l’exercice effectif des droits des personnes retenues est désormais réduite à une seule mission d’information ;

> l’émiettement de cette mission contrarie toute observation, analyse et réaction d’ensemble sur la situation prévalant dans les centres de rétention. Il entrainerait, outre une inégalité de traitement, une réduction de la qualité de l’aide apportée aux étrangers ;

> l’ouverture de cette mission par voie d’appel d’offres de marchés publics à des opérateurs autres que les associations spécialisées menace l’exercice des droits fondamentaux des personnes retenues ;

> l’exigence de neutralité, de discrétion et de confidentialité revient à entraver toute parole publique de témoignage et d’alerte sur certaines situations contraires au respect des droits fondamentaux.
Cette volonté d’entraver l’action de la société civile est d’autant plus inquiétante qu’elle intervient dans le contexte de la politique du chiffre en matière d’expulsion des étrangers et dans le cadre de l’adoption, le 18 juin, par le Parlement européen, de la « directive de la honte ».
Nous, signataires, considérons que, telle qu’elle est envisagée, la réforme des conditions d’intervention en rétention n’est pas acceptable.
Nous exigeons du gouvernement qu’il renonce à sa réforme.
Nous demandons au gouvernement d’engager une concertation avec l’ensemble des organisations qui dans notre pays sont attachées au respect des droits des étrangers.
Pour Signer la Pétition
http://ase.emv3.com/I?a=A9X7CkAqYF7ssL2DReHKgbPiyQ


Truc 010

Une pétition à faire largement tourner pour soutenir les radios associatives comme Fréquence Paris plurielle, les radios associatives non-commerciales franciliennes...vouées à disparaîtres avec le passage très couteux à la radio numérique terrestre : encore une bonne manière de faire du nettoyage dans le tissu associatif, dans les réseaux alternatifs d’espoir et de résistence ! "Mais enlevez-nous tous ces bâillons " comme le dirait une chère Amie !!!
Pour signer la petition voici le site : http://radiosenlutte.free.fr/

 Radios associatives non commerciales signataires : Aligre FM (Paris, 93.1 MHz), Alternative FM (Val d’Oise, 106.5 MHz, 96.7 MHz), Beaub Fm (Limoges, 89 MHz), Canal Sud (Toulouse, 92.2 MHz), Corali (Coopération radios libres), L’Eko des garrigues (Montpellier, 88.5 MHz), Fréquence Paris Plurielle (Paris, 106.3 MHz), Les Discrets, Radio Air Libre (Bruxelles, 87.7 MHz), Radio Alto (Massif des Beauges en Savoie, 94.8 MHz), Radio Campus Rennes (Rennes, 88.4 MHz), Radio Canut (Lyon, 102.2 MHz), Radio Chalette (Chalette sur Loing, 89.3 MHz), Radio Galère (Marseille, 88.4 MHz), Radio Gué Mozot (Vosges, 107 MHz), Radio Méga (Valence, 99.2 MHz), Radio Panik (Bruxelles, 105.4 MHz), Radio RCT (Villeurbanne, 99.3 MHz), Radio Soleil (Paris, 88.6 MHz), Radio Vallée de la Lézarde (Epouville, 103.1 MHz), Radio Zema (Saint-Chely d’Apcher, 96.2 MHz), Radio Zinzine (Forcalquier, Aix-en-Provence, Gap, Briançon, Embrun, Dignes-les-Bains, avec plusieurs fréquences), TSF98 (Hérouville St Clair, 98 MHz)

- Associations, organisations et artistes signataires : Acrimed (Action Critique Médias), Association Andromask (spectacle vivant), Association Initiatives Dionysiennes, Association Konstroy, Association Le Malela, Association le Tamanoir (SMAC de Gennevilliers), Association le Train Tamar, Association pour la Promotion de la langue et de la culture Soninké (APS), Association Skouarnek, Association Stygmate, Association Tezla, Association The Records That Men Do, Association Boam Record, Collectif AC ! 19-20, collectif Hacktivismes, Association Droit au logement (DAL), Association Samizdat, Comité de Solidarité avec les Peuples du Chiapas en Lutte (CSPCL), Compagnie Jolie Môme, Fédération des Associations Laïques de Roubaix, chanteur libertaire Fred Alpi, journal régional culturel en ligne La Plume Culturelle, Association Le Jardin moderne, Association Musiques Tangeantes, Groupe Combo Quilombo, Orchestre Poétique d’Avant-guerre (O.P.A), Réseau Sortir du nucléaire, site-ressource guidaltern.org, label indépendant punk rock garage et asso organisation de concerts Turborock records & LAMF, webzine landais indépendant, libre et non commercial lepq.free.fr, webzine Yezzi


Truc 011 ______________________________

Quiz Election US
http://laposte.lci.fr/infos/elections-usa/quiz-election/


Truc 012

"Nous, citoyens, demandons aux élus qui ont voté la loi pro OGM, en contradiction avec la proposition initiale du Grenelle de l’environnement, et avec la grande majorité des Français qui ne veulent pas d’OGM ni dans les champs, ni dans les assiettes, de publier les résultats des analyses de sang des animaux qui ont subi les tests, avant mise sur le marché, pour tous les OGM cultivés ou commercialisés dans l’alimentation des humains et des animaux en Europe et donc en France."

http://www.lapetition.com/sign1.cfm?numero=1919

Merci pour votre soutien.
Cordialement,
CRIIGEN
www.criigen.org


Truc 013

En décembre 2007, la Direction Départementale de la Sécurité Publique
(DDSP) du Var avait mis en place une messagerie internet pour permettre
aux citoyens de signaler des délits. Ce « n’est qu’un moyen supplémentaire de communication entre le citoyen et la police et non une incitation à la délation », avait alors déclaré le procureur de la République de Toulon.
Devant les protestations — notamment de l’Unsa-Police et de la Ligue des droits de l’Homme — soulevées par ce qui a été perçu comme une version modernisée de la délation, le projet avait été « suspendu » au bout de quelques jours : http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article2399
Une nouvelle expérimentation va être tentée à partir du 6 octobre prochain dans onze départements (Aisne, Dordogne, Doubs, Gard, Jura, Loiret, Meuse, Haute-Saône, Sarthe, Territoire de Belfort, Seine-Maritime) ; en cas de "succès" elle sera généralisée à l’ensemble de la France : http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article2883
Comment ne pas y voir une nouvelle tentative de mise en place d’un outil moderne qui permettra notamment d’alimenter "Edvige" ?


Truc 014

Malgré la crise, Monsanto annonce des profits record

LE MONDE | 09.10.08 |

Monsanto ne connaît pas la crise. Le géant américain de l’agrochimie, leader mondial des organismes génétiquement modifiés (OGM), a présenté, mardi 7 octobre, des résultats record, et relevé ses objectifs de croissance.

Sur l’exercice 2007-2008 clôturé le 31 août, le groupe de Saint Louis (Missouri) a réalisé un profit record, à plus de 2 milliards de dollars (1,47 milliard d’euros). Soit deux fois plus que l’année précédente. Son chiffre d’affaires est en hausse de 36 %, à 11,4 milliards d’euros.

Alors que son cours de Bourse a chuté depuis juin, parallèlement au repli du marché des matières premières agricoles, Monsanto a dépassé les prévisions des analystes. Mercredi, il a annoncé réviser à la hausse ses perspectives, comme si l’économie mondiale n’était pas affectée par la crise financière. Il a relevé son objectif de bénéfice opérationnel brut en 2012, date à laquelle prend fin son plan stratégique. La fourchette passerait de 8,6-9,1 milliards à 9,5-9,75 milliards de dollars. Monsanto profite des ventes meilleures que prévu de ses semences OGM, et des désherbants qui y sont associés, dont le célèbre Round up.

Commentant ses performances, Monsanto a souligné "la volatilité historique" qui touche le secteur de l’agrochimie, en raison "de l’incertitude sur les marchés des matières premières et du crédit".

La crise financière pourrait en effet avoir un impact sur les capacités d’achats de semences des agriculteurs, car les revenus s’annoncent en baisse et les intrants sont généralement achetés à crédit. Mais le groupe s’est dit confiant dans sa stratégie consistant "à se concentrer sur ce qu’(il peut) contrôler dans (son) activité".
"Nous avons une croissance significative devant nous", a ajouté Monsanto, qui a élaboré fin 2007 un plan de croissance reposant sur l’innovation pour plusieurs semences.

Laetitia Clavreul (avec AFP)

Article paru dans l’édition du 10.10.08.

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/09/malgre-la-crise-monsanto-annonce-des-profits-record_1104983_1101386.html


Truc 015

Il y à 30 ans, mourrait Jacques Brel, il y a 60 ans, Folke Bernadotte était assassiné...

Quand Israël assassinait un représentant de l’ONU
Julien Versteegh
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-10-02%2011:20:05&log=lautrehistoire

Israël survit au mépris des résolutions de l’ONU et de ses représentants. Folke Bernadotte en est l’exemple le plus frappant.

Folke Bernadotte, ou pour être précis le comte Folke Bernadotte. Il n’est pas courant dans notre journal de parler d’un comte. Surtout de celui-ci. Mais Folke Bernadotte a une histoire particulière qui mérite d’être soulevée et pourquoi pas à l’occasion du 60ème anniversaire de sa mort. Il fut en effet le premier médiateur officiel de l’histoire des Nations Unies et le premier médiateur officiel à avoir été assassiné par la dixit « plus grande démocratie du Moyen-Orient » : l’État d’Israël.

Né le 2 janvier 1895 à Stockholm, il n’était autre que le petit-fils de Oscar II, ancien roi de Suède et de Norvège et le neveu de Gustave V de Suède. Pas une petite pointure donc. Diplomate suédois pendant la seconde guerre mondiale, vice-président de la Croix-rouge suédoise, Bernadotte essaya de négocier un armistice entre l’Allemagne et les alliés en 1945 (et donc pas avec l’Union soviétique). Il reçut l’offre de reddition complète d’Heinrich Himmler lui-même vis-à-vis de la Grande-Bretagne et des États-Unis à condition que l’Allemagne puisse poursuivre la guerre contre l’Union soviétique.

Il est connu également pour avoir organiser, peu avant la fin de la guerre, le sauvetage de déportés norvégiens et danois principalement. Il libéra ainsi 15 000 personnes des camps de concentrations et y gagna sa popularité. Mais certains travaux historiques récents affirment que cela se fit sur le dos de quelque 2 000 autres prisonniers principalement russes et polonais abandonnés à leur sort.

Médiateur de l’ONU
Après la guerre, on retrouve Bernadotte au Moyen-Orient. En Palestine pour être précis. En 1947, suite au plan de partage de l’ONU qui prévoyait deux états arabe et juif en Palestine, les groupes militaires juifs passent à l’action et attaquent les populations arabes. En juin 1948, un mois après la création par la force de l’État d’Israël et au plus fort de la déportation des populations arabes, Bernadotte est nommé premier médiateur officiel des Nations unies avec pour mission de mettre fin à la guerre et de faire appliquer le plan de partage.

Devant sa volonté, la tension monte très vite avec la partie israélienne et il devient la cible d’une virulente campagne de presse. Le groupe radical juif Léhi, une des milices israéliennes, le menace ouvertement de mort. La décision de le faire assassiner est semble-t-il prise en août. Le 16 septembre, Bernadotte propose un nouveau plan de partage et prend fait et cause pour les 800 000 réfugiés palestiniens chassés de chez eux par les milices israéliennes : « Ce serait offenser les principes élémentaires que d’empêcher ces innocentes victimes du conflit de retourner à leur foyer, alors que les immigrants juifs affluent en Palestine et de plus menacent de façon permanente de remplacer les réfugiés arabes enracinés dans cette terre depuis des siècles. » Il critique « le pillage sioniste à grande échelle

et la destruction de villages sans nécessité militaire apparente. »

Le 17 septembre, Bernadotte circule en voiture officielle dans le quartier de Katamon à Jérusalem, bastion juif dans la ville divisée. Une jeep leur barre soudainement le passage. Trois hommes armés revêtus de l’uniforme de l’armée israélienne et mitraillent le convoi. Bernadotte est abattu à bout portant. C’est un signal fort. Personne ne peut entraver la marche d’Israël.
Sa mort suscite une condamnation mondiale. Pour faire bonne figure, Israël passe à l’action contre le Léhi qui est interdit et dissout. Les assassins sont très vite arrêtés : Zettler l’organisateur, chef de la section du Léhi de Jérusalem, Yéhochua Cohen, Yitzhak Ben-Moshe et « Gingi » Zinger. Pour faire bonne figure seulement, car le chef du commando, Zettler, recevra la promesse formelle du ministre de l’intérieur lui-même : « Vous serez condamnés pour satisfaire l’opinion mondiale. Après quoi vous serez amnistiés ». Et c’est ce qui arriva. Yeoshua Cohen, le tireur, devient le garde du corps du premier Premier ministre d’Israël, Be Gourion lui-même. Quant au dirigeant du Léhi, Yitzhak Shamir, il sera Premier ministre d’Israël à deux reprises.

Un meurtre impuni donc, une gifle à la face de l’ONU, Israël soutenu par les puissances du moment, pouvait se le permettre. Le résultat en fut la consolidation de l’État d’Israël constitué par la force au détriment des Palestiniens et la culture israélienne de ne respecter aucune des institutions internationales, son mépris continuel pour les résolutions de l’ONU. Et Israël continue d’assassiner.

a propos de Folke Bernadotte :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Folke_Bernadotte


Truc 016

Ami-es de la Commune et de Peter Watkins, bonjour !

La place de La Commune dans les programmes scolaires mérite l’analyse :
traitée en détail dans les années 1970, rejetée en fin de classe de
seconde après 1980, disparue dans le programme de 1ere S, comme l’histoire
politique de 1850 à 1900.

*Revue de presse relative au film :
http://www.shellac-altern.org/images/commune/DP-LC.pdf (par le
distributeur)
http://www.monde-diplomatique.fr/2000/03/LAFOSSE/13458
http://www.zerodeconduite.net/blog/index.php?itemid=18495

*Le site documentaire de référence est aux EU : Northwestern Library,
Evanston, Illinois
http://www.library.northwestern.edu/spec/siege/

*Un diaporama commenté :
http://www.parisenimages.fr/fr/un-evenement-en-photo.html?sujet=commune

Notez bien que le samedi 8 novembre 2008 à 17h, le Monsieur sera au
cinéma "Le Cratère", 95 grande rue saint michel - m° marcel langer ou m° palais de justice - à Toulouse
pour présenter son film sur la Commune (paris 1871) version intégrale 5h30 réalisée en 2001. http://www.cinemalecratere.com/images/stories/File/programmes%20cratere/cratere109coul.pdf


Truc 017

Les vrais chiffres du chômage
Vendredi 5 septembre 2008

Ils nous prennent pour des chaberts. Et ça fait un bail. En même temps que le nombre de Rmistes pète les scores, que l’emploi précaire, forcé et sous-payé devient la règle, les gouvernements successifs s’acharnent à sous-estimer grossièrement l’importance du chômdu.

4,5 millions de sans-boulot en France. Un nombre inchangé depuis 15 ans, selon le collectif les Autres Chiffres du Chômage 1. Or officiellement, on serait passé sous la barre des deux millions... Un chiffre ridicule ! Puisque ne sont comptées que les personnes inscrites à l’ANPE, et uniquement dans la 1ère catégorie : soit celles et ceux de moins de 55 ans, cherchant un CDI uniquement et à temps plein, n’ayant pas travaillé une seule heure dans le mois, n’étant ni en stage, en formation, en arrêt maladie, ou habitant exclusivement en métropole (les colonies - « Dom Tom » - sont exclues des stats mensuelles). Pour être chômeur-euse en 2008, il faut en vouloir ! Une simple addition des huit catégories de l’Anpe, des Rmistes non-inscrits et des plus de 55 ans démontre la supercherie. Résultat des courses pour le Nord-pas-de-Calais : minimum 356 000 sans-emploi, soit plus de 20 % de chômage (à peine 10 % officiellement). Il nous manque les chiffres des personnes licenciées qui passent par un « Contrat de Reclassement Professionnel » (exclues des statistiques de l’ANPE pendant un an), ainsi que ceux des catégories 4 et 5. Sans oublier l’explosion des radiations, multipliées par trois depuis 1999. Le gouvernement continue néanmoins à taper sur les sans-boulot, en adoptant récemment une loi qui les oblige à accepter des « offres raisonnables d’emploi » : deux refus entraînent la suppression des assedics et l’expulsion de l’ANPE. Et ça s’appelle du « service public »...

1 : Le collectif ACDC prend en compte les huit catégories de chomeurs de l’ANPE.

S.G

http://labrique.lille.free.fr/spip.php?article724


Truc 018

Vidéo : "Depuis 30 ans..."
http://www.greenpeace.org/france/efficacite-energetique/


Truc 019

COMMUNIQUE du Collectif de soutien à Marina Petrella

Nous apprenons avec joie et soulagement la décision, annoncée par le Président de la République française, de renoncer à l’extradition de Marina Petrella en application de la clause humanitaire.
Cette juste décision permettra à Marina de retrouver sa famille, se soigner et, nous l’espérons, reprendre le chemin d’une vie engagée en France depuis plus de 15 ans.
Nous remercions toutes celles et ceux qui ont été avec nous depuis le mois d’août 2007, et qui ont permis ce dénouement de la raison et du coeur. Un grand merci aussi aux avocats de Marina, Mes Irène Terrel et Jean-Jacques de Felice (lequel n’est malheureusement plus avec nous), dont le dévouement et la ténacité ont été hors pair.
Nous n’oublions pas la situation des autres réfugiés italiens en France. Cet espoir d’une vie retrouvée pour Marina doit indiquer la voie d’une solution politique qui reconnaisse définitivement leur présence en France.
Nous invitons toutes celles et ceux qui ont accompagné notre combat de nous retrouver pour un rassemblement de solidarité le 16 octobre prochain à Beaubourg.

Collectif de soutien à Marina Petrella


Truc 020


Message transféré ----------
De : ferme de la bouzigue
Date : 6 octobre 2008 10:40
Objet : stage à la Bouzigue - 22/23 novembre !

Samedi 22 - dimanche 23 novembre 2008

Le mode d’emploi des plantes médicinales

Fabrication de cosmétiques à base de produits
naturels et de plantes sauvages !!!

Animé par Moutsie de l’association L’Ortie

Pour tout renseignement complémentaire et inscription

La ferme de la Bouzigue
Chemin de bel air - 31 530
Montaigu s/Save

Tél/fax : 05 61 85 58 70

fermebouzigue@free.fr


Truc 021

CQFD - L’ABONNEMENT OU L’ABANDON
http://www.cequilfautdetruire.org/

Après cinq ans de critique sociale acharnée, les joyeux galériens de
CQFD ont atteint les limites de l’abnégation. Sans banque ni pub,
une seule solution : 2 000 abonnés supplémentaires.

abonnement :
http://cequilfautdetruire.org/spip.php?article130

Article publié dans CQFD n°59, septembre 2008.


Dernier Truc ______________________________

Nanomatériaux : le principe de précaution recommandé
LE MONDE | 11.10.08 | 14h57 • Mis à jour le 11.10.08 | 14h57http://www.lemonde.fr/planete/article/2008/10/11/nanomateriaux-le-principe-de-precaution-recommande_1105735_3244.html

L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) a présenté, vendredi 10 octobre, l’état de ses travaux sur l’évaluation des risques éventuels liés aux nanomatériaux. Les experts estiment qu’il n’est "pas possible d’exclure à cette date l’existence d’effets néfastes pour l’homme et l’environnement". L’Afsset recommande donc "l’application du principe de précaution" à l’égard de ces matériaux de plus en plus présents dans l’environnement.

Consultez les dossiers, l’analyse approfondie des grands sujets d’actualité.
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts
SUR LE MÊME SUJET

Environ 2 000 nanoparticules manufacturées, dont une des dimensions est inférieure à 100 nanomètres (un nanomètre équivaut à un milliardième de mètre), sont déjà commercialisées.

Elles sont présentes dans plus de 600 produits de consommation : nanotubes de carbone dans les raquettes de tennis, silice dans les pneumatiques, nanoparticules d’argent dans des jouets, oxyde de titane dans les crèmes solaires. L’Allemagne, le Royaume-Uni ou le Canada ont déjà mené des enquêtes sur les filières produisant ou utilisant ces particules et mis au point des guides de bonnes pratiques.

Depuis 2005, l’Afsset a été saisie à trois reprises par le gouvernement pour évaluer les risques des nanomatériaux manufacturés. Dans son premier avis, en juillet 2006, elle recommandait notamment "la surveillance des nanomatériaux par une structure indépendante, la prise en compte de la spécificité de ces substances dans le cadre de la réglementation Reach", ainsi que l’élaboration d’un "registre international public de nanomatériaux commercialisés".

Le deuxième rapport, publié en juillet 2008, constatait que "des dangers pour la santé de l’homme et pour l’environnement ne peuvent être écartés". En milieu professionnel, l’Afsset estimait à 7 000 le nombre de personnes potentiellement exposées aux nanomatériaux dans les laboratoires français et à plus de 3 200 le nombre de travailleurs de la production industrielle susceptibles d’être en contact avec ces particules.

SCÉNARIOS TYPES

Dans le cadre d’une troisième expertise, correspondant à une saisine de juillet 2008, l’Afsset va se pencher sur les produits de grande consommation et créer des scénarios types : les nanomatériaux présents dans les cosmétiques ont a priori une faible pénétration à travers la peau, mais peuvent-ils être ingérés ? Que deviendront les nanomatériaux évacués avec les eaux usées ? Comment vieilliront-ils ? Le rapport et ses recommandations sont attendus au deuxième trimestre 2009.

"Nous sommes en train de passer de demandes d’expertise ponctuelles à une mission permanente de l’Agence. Le champ à explorer est immense, mais nous arrivons maintenant à formuler des recommandations opérationnelles", commente David Vernez, adjoint au chef du département santé-environnement-travail de l’Afsset.
Paul Benkimoun
Article paru dans l’édition du 12.10.08.

en savoir plus sur "les nanos"
http://www.lesilencedesnanos.com/
http://alien006.free.fr/old/NANO_PRAVDA.mov
http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=recherche&recherche=nanotechnologie
http://www.lesilencedesnanos.com/spip.php?article11
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nanomat%C3%A9riau


Fin des Truks

NB. Si tu/vous ne souhaites(z) plus recevoir de truc en vrac :
mailto:b.bec@free.fr ?subject=Retrait_liste_Truks_SVP

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.