Truks en vrak

Accueil > 2010 > mai > Un nouveau séisme frappe Haïti : Monsanto !

Un nouveau séisme frappe Haïti : Monsanto !

Jean-Yves Urfié - 10/12 mai 2010

lundi 10 mai 2010

Transmis par Frantz Cad <fr.cad_...> -
10 May 2010 14:22:47 -0700 (PDT)

Ca devient insupportable !!!

François-Frantz CADET
E-mail : fr.cadet@yahoo.fr


Haïti : le séisme Monsanto !

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 a fait des heureux. La
multinationale Monsanto va « offrir » aux paysans haïtiens un cadeau
empoisonné : 475 tonnes de semences O.G.M., sans compter leurs engrais
et pesticides, qui seront distribués gratuitement par le projet WINNER,
soutenu par l’ambassade américaine. On croit rêver.

- 1. Les Haïtiens savent-ils que c’est Monsanto qui fabriquait le
défoliant, dit « agent orange », utilisé par les bombardiers américains
pendant la guerre du Vietnam, et qui a empoisonné tant de soldats
américains et de civils vietnamiens ?

- 2. Les Haïtiens savent-ils que ces semences sont rejetées comme
dangereuses dans beaucoup de pays ? Elles viennent souvent en kit où les
semences sont accompagnées d’un herbicide de Monsanto appelé « Roundup »,
qui contient du glyphosate. Dans ma Bretagne natale, ce produit
chimique est dénoncé comme polluant les nappes phréatiques. Comble
d’imposture, Monsanto présente le « Roundup » comme biodégradable.
Ce qui lui vaut un procès intenté par le service de répression des fraudes de Lyon.

- 3. Aux U.S.A., une agence fédérale veille sur les questions
d’environnement : l’E.P.A. (Environmental Protection Agency). Or, une
ancienne dirigeante de Monsanto, Linda Fischer, vient d’être nommée
directrice de l’E.P.A. C’est comme si on mettait une chatte à veiller
sur la santé des souris !

- 4. Monsanto a déjà commencé à distribuer des semences O.G.M. de maïs
dans les régions de Gonaïves, Kenscoff, Pétion-Ville, Cabaret, Arcahaie,
Croix-des-Bouquets et Mirebalais. Bientôt, il n’y aura plus que des
semences Monsanto en Haïti. Adieu l’indépendance agricole ! Au Brésil,
Monsanto vient d’investir 550 millions de dollars pour fabriquer sur
place son dangereux herbicide Roundup, dans le nord-est de l’Etat de
Bahia. Heureusement, ce pays semble résister à la multinationale.

- 5. Monsanto présente ce « don » aux paysans haïtiens comme une aide
généreuse. Mais, pour avoir le droit de resemer après, il faudra payer
chaque fois des droits à Monsanto. Signalons que le directeur des
opérations en Haïti n’est autre que Jean-Robert Estimé, un ancien
ministre des affaires étrangères de Duvalier. Monsanto + Duvalier : un beau duo !


Rennes, le 10 mai 2010, anniversaire de l’abolition de l’esclavage en France
P. Jean-Yves Urfié, spiritain
Ancien professeur de chimie au Collège Saint Martial, Port-au-Prince (Haïti)


Voir en ligne : Un Nouveau séisme en Haïti

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.